Sondage Les Français et l?investissement
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Table ronde "Comment les investisseurs particuliers reprennent le  contrôle de leur fonds à l’ère du digital ?" le 30 janvier 2020
Enquête Harris Interactive pour eToro "Les Français et l’investissement"
Afin de mieux comprendre les perceptions de l’investissement, notamment financier, par les Français, eToro a sollicité Harris Interactive afin d’interroger un échantillon représentatif de Français âgés de 18 ans et plus sur leur perception des différentes façons d’investir son argent et leurs expériences de ces modes d’investissement. Cette étude a été réalisé du 3 au 12 juin 2019 sur un échantillon de 4 027 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.
La restitution des résultats de cette enquête a été réalisée par Jean-Daniel Levy​, directeur du département Politique & Opinion chez Harris Interactive le 30 janvier 2020. A la suite de cette présentation, se déroulait une table ronde intitulée "Comment les investisseurs particuliers reprennent le  contrôle de leurs fonds à l'ère du digital ?", avec la participation de Elie Edery​, directeur régional du département francophone d'eToro, Jean-Daniel Levy​, directeur du département Politique & Opinion chez Harris Interactive et Véronique Guisquet-Cordoliani, secrétaire générale de la Fédération des investisseurs individuels et des clubs d'investissement, F2iC.
 
 
Que retenir de cette enquête ?
 
infographie
 
Et en détails :

Les Français présentent un regard ambivalent sur les investissements financiers, entre attirance pour un domaine qu'ils cernent mal, et méfiance pour un secteur considéré comme « risqué »

A l'idée « d'investissement », les Français associent dans leur grande majorité le fait de placer son argent, en espérant une certaine « rentabilité » mais également un certain nombre de « risques ». Dans ce contexte, ce sont les investissements dans l'immobilier qui recueillent la meilleure opinion de la part des Français (80%), devant les assurances-vie (67%) et ils se montrent plus partagés sur les autres types d'investissement, notamment les investissements financiers (45% de bonne opinion). Ainsi, 2 tiers des Français (67%) estiment qu'il est aujourd'hui difficile de réaliser des investissements financiers, plus des 3 quarts (76%) estimant également qu'il est difficile de faire fructifier son argent.

De fait les Français associent aux produits financiers de manière générale l'idée de produits « risqués » (82%), mais considèrent également qu'ils peuvent constituer des sources de revenus complémentaires (78%). Lorsqu'il s'agit alors de chercher un conseil en matière de placement financier, les Français se tournent plus volontiers vers les avis de leurs proches (67% leur font confiance pour des conseils dans ce domaine), avant de se tourner vers des professionnels. Ce rôle de l'entourage et des proches est d'ailleurs d'autant plus marqué auprès des jeunes de 18 à 34 ans (73%).

 
Plus d'1 Français sur 2 (53%) déclarent avoir déjà réalisé un placement financier ou souhaiter le faire
Ceux qui déclarent l'avoir fait évoquent principalement des placements dans des actions (78% affirment avoir opté pour ce type de placement) et 71% d'entre eux se déclarent dans l'ensemble satisfaits de leurs placements (mais seuls 8% affirment l'être « tout à fait »).

Plusieurs raisons de passer à l'acte motivent ceux qui déclarent vouloir investir sans avoir encore sauté le pas : en premier lieu car ils estiment qu'il s'agit d'un bon moyen de se constituer un capital pour leur retraite (42%), pour leurs enfants (35%) et qu'il s'agit d'un bon moyen de s'enrichir (37%). Ils expliquent néanmoins ne pas avoir franchi cette étape jusqu'ici par un manque d'argent à placer (50%), un manque de connaissance des placements disponibles (35%), mais aussi les risques qu'ils perçoivent dans ce type d'investissement (32%) et le coût que représentent à leurs yeux les frais de gestion (22%).

 
Les nouvelles manières d'investir telles que les cryptomonnaies et le trading social restent encore mal connues, bien que les jeunes se montrent plus enthousiastes à leur égard

64% des Français déclarent connaitre les cryptomonnaies, au moins de nom (74% auprès des moins de 35 ans, et 77% auprès de ceux qui déclarent investir), mais ceux qui les connaissent sont partagés : 26% estiment qu'il s'agit d'une bonne chose, 44% une mauvaise chose, 30% ni une bonne ni une mauvaise chose. Une image mitigée qui s'explique notamment par le fait que les cryptomonnaies sont vues avant tout comme un « phénomène de mode » (83%) et moins comme un « placement rentable » (42%).

Par ailleurs, plus d'1 Français sur 4 (27%) déclare connaitre le trading social, au moins de nom. Une notoriété plus importante là aussi auprès des jeunes (35%) et des personnes déclarant investir dans les produits financiers (37%). Ceux qui connaissent cette méthode déclarent néanmoins en avoir une bonne opinion (62%), et plus encore les jeunes (73%). Notons que moins de la moitié (46%) de ceux qui connaissent le trading social déclarent avoir recours à ces plateformes ou envisager de le faire, alors que les jeunes se montrent, là aussi, plus enthousiastes (63% affirment l'avoir fait ou envisager de le faire).
 
etude
 
 
Que retenir de la table ronde ?
Quelques croquis sont parfois plus parlant qu'un résumé, tout particulièrement ceux d'Aline Rollin...
image image image
image image image
image image image