Les prévisions des professionnels décembre 2019
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
2019 est bientôt finie, vive 2020 et ses perspectives !
Les prévisions des professionnels décembre 2019
Quelques professionnels s'expriment sur le sujet.
Qu'attendre d'ici à la fin de l'année ?
BNP Paribas Produits de Bourse - News du Chalet Franck Pauly - 21/11/2019

 

 

 
Vous vous souvenez de ma vidéo sur Octobre rouge ? Eh bien octobre, un mois à la mauvaise réputation en bourse, a été très honorable cette année avec un gain de 0,92% pour le CAC et de nouveaux sommets, après une hausse de 3,60% en septembre. Et le CAC gagne actuellement environ 26% depuis le début janvier ! Alors tout cela fait peut-être beaucoup…
 
Faut-il craindre une correction importante avant la fin de l'année, ou la hausse va-t-elle se poursuivre ? Alors que les marchés actions ont progressé en moyenne de 20% partout dans le monde, et que l'ensemble des classes d'actifs affichent des performances positives, Oddo souligne que se pose l'éternelle question : que faire maintenant ? Prendre ses profits ou bien rester investis ?
  

Bourse : perspectives et opportunités 2020.
Cafedelabourse 22/11/2019

 

La conférence « Et Demain 2020 ?! » a rassemblé plusieurs grands noms de la gestion d'actifs de la place parisienne, l'occasion pour Café de la Bourse de vous présenter un point marchés. Retour sur les évènements marquants de 2019 et présentation des anticipations des gérants pour 2020.

Retrouvez dans cet article, un état des lieux de la situation macroéconomique, les principaux risques que les marchés ont à affronter et les principales opportunités que les marchés ont à offrir aux investisseurs.

Marchés financiers et Bourse : une situation économique sous le signe de la morosité
 
Entre hausse des indices boursiers et net ralentissement de la croissance
Les indices ont bondi depuis le début de l'année, dans des proportions que l'on n'aurait jamais envisagées il y a un an : + 28 % environ pour le Nasdaq, + 24 % environ pour le S&P 500, + 25 % environ pour le CAC 40, + 16,5 % environ pour le Shanghai Index. Pour Daniel Fighiera, directeur de la gestion actions chez Auris Gestion, « 2019 nous a rappelé que les marchés financiers sont une école de l'humilité » car qui aurait pu prédire, fin 2018, qu'une telle hausse se produirait ?

Et il faut aussi rappeler que ces marchés haussiers se sont accompagnés d'un net ralentissement de la croissance en 2019. Et les prévisions pour 2020 indiquent la poursuite de la baisse. Ainsi, le FMI prévoit 1,4 % de croissance seulement en 2020 pour la zone Euro, plombée par l'Allemagne.

Les banques centrales au bout de leurs possibilités
Si les marchés montent malgré une baisse de la croissance, c'est dû principalement aux politiques particulièrement accommodantes des banques centrales qui, en 2019, ont encore abaissé les taux. Selon Guillaume Dard, président de Montpensier finance : cette politique bien trop accommodante est « la seule raison pour laquelle les marchés ont monté en 2019 ».  La baisse des taux qui a fait passer de nombreux emprunts d'État en territoire négatif a également fait baisser le coût du crédit et augmenter le recours à l'emprunt. Le Président de Montpensier finance fustige : « le monde est intoxiqué au crédit. Il est surendetté. »

Selon Joffrey Ouafqa, gérant chez Auris Gestion : « en 2018, le marché a pricé, une récession. Or, cette récession a été évitée par les banques centrales grâce à leurs politiques accommodantes. Si, malgré toutes les baisses, l'économie ne repartait pas, la situation serait vraiment difficile ». « Les politiques monétaires commencent à montrer leurs limites » renchérit Raphaël Elmaleh, Président de Keren Finance, allant même jusqu'à affirmer que « la baisse des taux ne sert plus à grand-chose ». Ils créent même une inflation immobilière et, sur les marchés, le risque ne paye plus. D'ailleurs, « même les banques centrales ne croient plus aux taux négatifs » souligne Marc Renaud Président-Directeur général de Mandarine Gestion.

Les politiques monétaires des États vont-elles prendre le relais et soutenir l'économie européenne ? Pour Raphaël Moreau, gérant chez Amiral Gestion, la question est cruciale et déterminante pour l'avenir....

Pour lire la suite, cliquez ici

Flash mouvement : Lazard Patrimoine augmente son exposition aux actions européennes.
Patrimoine24 - 02/12/2019

 

Guilaine Perche, responsable des partenariats chez Lazard, revient sur l'exposition du fonds "Lazard Patrimoine" du mois de novembre.

Anne de LanversinNous augmentons l'exposition aux actions de la zone euro (+5%), principalement sur les valeurs de petites capitalisations (+4%). Celles-ci sous-performent les grandes capitalisations depuis près de deux ans et offrent aujourd'hui un différentiel de valorisation attractif. Sur ce segment, les importants flux sortants depuis mi-2018 ont effacé la vague de flux entrants de 2017.

Les petites capitalisations pourraient bénéficier d'une amélioration des perspectives de croissance dans un contexte où l'incertitude sur la zone euro nous semble diminuer. En effet, les derniers sondages britanniques montrent un accroissement de l'avance des Conservateurs, ce qui devrait permettre à Boris Johnson d'obtenir une majorité à même de voter l'accord renégocié avec la Commission Européenne, réduisant donc fortement le risque de Hard Brexit....
 

Pour lire la suite, cliquez ici 

 

 
Dix convictions d'investissement pour 2020

Stéphane Monier, Chief Investment Officer, Lombard Odier Private Bank  25/11/2019

 
2019 a offert de solides rendements aux investisseurs. Pour 2020, les données économiques suggèrent que le pire du ralentissement pourrait se trouver derrière nous.   Toutefois, l'environnement   reste marqué par de faibles rendements et une faible croissance, générant des performances à un chiffre. La posture accommodante des banques centrales devrait continuer à soutenir ces dernières.

La tranquillité d'esprit de tout investisseur dépend d'une constitution résiliente de son portefeuille. Nous résumons ci-dessous nos dix convictions d'investissement pour l'année à venir.

Une fois encore la politique américaine occupera le devant de la scène. Les Américains éliront leur président en 2020. Si les investisseurs ont retenu une leçon ces dernières années, c'est bien qu'un homme peut, à lui seul, dérégler la machine politique. Non sans ironie compte tenu de la tourmente provoquée par Donald Trump, l'éventualité de voir lui succéder la démocrate Elizabeth Warren inquiète les marchés.

Le commerce mondial reste au cœur de nos perspectives. La question de l'éventuelle suppression des droits de douane l'année prochaine est primordiale. Si la Chine et les États-Unis ne parviennent pas à régler leur différend avant les élections américaines – et si M.Trump échappe à une destitution et est réélu – les tensions pourraient même augmenter. Les marchés réagiront à tout développement....

Lire la suite en cliquant ici
 
 
Vidéo du 02/12/2019

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie