La Chronique de Hiboo - novembre 2018
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
La fracture sociale
La Chronique de Hiboo - novembre 2018
Guillaume Rouvier, co fondateur de la société Hiboo nous livre son analyse : Le nouvel âge.
La société moderne s'oriente vers une division en deux classes. Cette évolution a des conséquences politiques et économiques que l'investisseur doit intégrer dans ses analyses : en effet, les intérêts entre la classe économique et la classe marchande vont diverger.
 
La structure des revenus au sein de la population des pays développés évolue très progressivement vers une nouvelle configuration.

De manière simpliste, on peut dire qu'avant l'avènement de la société de consommation, l'essentiel de la population était pauvre et qu'il y avait une petite proportion de riches.

A partir essentiellement de la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle structure de revenus s'est dessinée :
  1. Une vaste classe moyenne regroupant un peu plus de 70% de la population avec un revenu proche du revenu médian,
  2. Environ 15% de pauvres ayant moins de 50% du revenu médian,
  3. Un peu plus de 10% ayant un revenu nettement supérieur, soit plus de deux fois le revenu médian. Parmi ces 10%, un peu plus de 1% de riches ayant des revenus élevés et du capital (en général 1/3 du capital total). A noter que les membres de cette classe bourgeoise – qu'ils soient médecins ou chefs d'entreprise, tirent leur richesse d'une activité essentiellement locale, ancrée dans une région ou un pays.
 
Par rapport à cette structure de revenus d'après-guerre et correspondant aux Trente Glorieuses, on observe dans les pays développés depuis quelques décennies une évolution avec :
 
Une réduction de la pauvreté

En France, par exemple, malgré une légère hausse ces dernières années, le taux de pauvreté (calculé à moins de 50% du revenu médian) diminue de plus d'un tiers entre 1970 et 1996, de 12% à un niveau proche de 7,5%, et a un léger biais baissier depuis. De plus, avec un niveau de vie des Français qui continue à progresser depuis 1996 et au global a presque doublé depuis 1970, le seuil de pauvreté a beaucoup augmenté, ce qui signifie que le niveau de vie du décile le plus pauvre de la population a beaucoup augmenté.
On note que cette réduction de la pauvreté résulte majoritairement de l'augmentation des revenus de subsistance non liés au travail, c'est-à-dire des aides sociales.
(Source : Insee)
 
Une hausse des revenus, supérieure à la moyenne, des 20% les plus riches

Parallèlement à ce recul de la classe pauvre, il semble qu'une partie de la population des pays développés s'éloigne progressivement en niveau de revenus du reste de la population. Les premiers 10% continuent de s'enrichir plus rapidement que le reste ; la nouveauté est que désormais le deuxième décile commence à creuser lui aussi l'écart – quoique moins rapidement – avec le reste de la population. A la différence de la classe bourgeoise d'autrefois, ces 20% les plus riches ne tirent plus leurs revenus d'activités seulement enracinées dans un territoire, mais travaillent également soit pour des entreprises désormais mondialisées, soit dans une économie de la connaissance fondée sur un capital immatériel.

C'est un phénomène très lent, mais continu, comme une tectonique des plaques. Il est particulièrement marqué dans les pays les plus avancés et qui connaissent la plus forte croissance, ce qui semble bien signifier qu'il s'agit là d'un élément structurel de la modernité.

Ainsi on note qu'aux Etats-Unis, la part des revenus revenant aux 20% des revenus les plus élevés est passée de 1991 à 2015 de 43,9% à 46,4%. En Suède, qui est l'un des pays occidentaux les plus égalitaires, mais qui a connu une forte croissance au cours des 20 dernières années, la part des revenus des deux déciles les plus élevés est passée de 2003 à 2015 de 34,7% à 37,6% des revenus totaux.
(Source : Banque Mondiale)

Au global, une nouvelle classe sociale, supérieure en termes de revenus, est donc en train de se développer, alors même que la classe des pauvres est en train de pratiquement disparaître.
 
La société moderne s'oriente donc vers une division en deux classes... Lire la suite de la chronique sur le site de Hiboo
 
 
Achevé de rédiger le 15 octobre 2018
 
 
Pour voir la vidéo de la série Construction d'un portefeuille : "Fnac Darty", cliquez ici

Pour voir la vidéo de la série Construction d'un portefeuille : "Saint-Gobain",
cliquez ici

 

 

Vous pouvez bénéficier des analyses de Hiboo Expert en vous abonnant à un tarif préférentiel.

 

banniere HIBOO

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie