La chronique de Jérôme Boumengel : L'appréciation de l'euro face au dollar est loin d'être terminée
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
La chronique de Jérôme Boumengel
L’appréciation de l’euro face au dollar est loin d’être terminée
La théorie économique explique que la valeur intrinsèque d’une paire de devises correspond au taux de change d’équilibre qui assure l’égalité des pouvoirs d’achat entre les deux pays concernés : c’est la Parité des Pouvoirs d’Achat (PPA).
La PPA s'emploie donc à établir le rapport qui est observé entre le niveau général des prix pratiqués dans un pays A exprimés dans sa monnaie A et le niveau général des prix pratiqués dans un pays B exprimés dans sa monnaie B.

Dans le cas de la parité EUR/USD, son taux de change PPA exprime le rapport entre la quantité d'unités monétaires nécessaire pour se procurer le même panier de biens et de services aux Etats-Unis et dans la zone Euro.

Ex : si la parité EURUSD est de 1€ pour 1,20$ et qu'elle respecte la PPA, un consommateur de la zone Euro peut acquérir avec 100€, le même panier de biens et services que le consommateur américain avec 120$.

Le taux de change PPA peut ainsi être utilisé comme un indicateur de la sous-évaluation ou surévaluation d'une devise par rapport à une autre. S'il n'y avait ni sous-évaluation ni surévaluation de la monnaie A par rapport à la monnaie B, le cours de la monnaie A exprimée en monnaie B devrait se situer au niveau de la PPA calculée entre la monnaie A et la monnaie B. En pareil cas, le cours de change ne donnerait un avantage commercial ni au pays A ni au pays B.

C'est la raison pour laquelle le taux de change PPA s'impose quand il s'agit d'établir le niveau auquel devrait s'établir le cours de change pour que les deux monnaies concernées ne soient ni sous évaluées ni surévaluées. Ce concept de PPA est avantageusement utilisé comme un indicateur de la sous-évaluation ou de la surévaluation d'une devise par rapport à une autre.

Selon les estimations des économistes de l'OCDE, le taux de change PPA de la parité EUR/USD se situe actuellement autour de 1,36$.

Le graphique ci-dessus représente l'évolution de la parité EUR/USD et de son taux de change PPA. On y distingue 3 phases :
 
 
Phase 1 : de 1999 à fin 2001, l'euro s'est déprécié contre le dollar. Le taux de change de l'EUR/USD s'est alors sensiblement écarté de sa PPA pour atteindre un niveau excessif de sous-évaluation au-dessous de 0,90 $.

Phase 2 : à partir de 2002, l'euro a entamé un long mouvement d'appréciation, en raison notamment d'une volonté des banques centrales des pays émergents de diversifier leurs réserves de change. La monnaie européenne est remontée sur sa PPA (face au dollar), puis a continué à s'apprécier au point d'atteindre un point haut vers 1,58 en mars 2008 et afficher une surévaluation de l'ordre de 24%.

Phase 3 : avec la crise des subprimes et ses conséquences négatives sur les finances publiques des pays du Sud de la zone Euro, le dollar a renoué avec son statut de valeur refuge. L'EUR/USD a alors pris un chemin inverse pour devenir fin 2015 particulièrement sous-évalué.

A partir de septembre 2017, l'euro a commencé à se redresser, ce qui lui a permis de sortir de la zone de sous-valorisation excessive situé au-dessous de 1,15$. Nous pensons qu'un retour sur le taux de change PPA qui se situe actuellement à 1,36$ devrait se mettre en place, ce qui permet d'envisager un potentiel de hausse à horizon long terme de l'ordre de 10%.

Cet objectif est conforté par de nombreux éléments techniques qui indiquent que l'EUR/USD n'est pas suracheté et qu'il possède donc encore un potentiel de hausse. C'est notamment le cas des positions spéculatives sur le marché à terme de Chicago, dont le solde est redevenu positif depuis juin 2017, traduisant ainsi le regain d'intérêt acheteur des fonds spéculatifs pour la monnaie de la zone euro (Cf. chart ci-après).

 
 
© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l'auteur et la source devront être mentionnés.
 
 

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie