La Chronique cinéma de janvier 2016
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
La chronique cinéma de Valérie BOAS
En janvier : séances de rattrapage et films à ne pas louper
Chers lecteurs, Avec cette actualité boursière en berne - pour dire le moins - je vous sens prêts à aller chercher dans les salles obscures un peu de réconfort après les premières séances de Bourse mouvementées et baissières de cette année qui commence.
Mon premier conseil, pour garder la bonne distance avec l'actualité, sera donc d'aller voir le très bon The Big Short, (le Casse du Siècle) d'Adam McKay, sorti le 23 décembre mais encore largement visible en salles. Doté d'un casting époustouflant (Brad Pitt, Steve Carell, Ryan Gosling, Christian Bale), c'est pourtant dans le scénario que ce savoureux mélange de film d'action et de comédie puise sa véritable force. Ambitieux, le film s'attaque à rien moins qu'à la dernière et à la plus grande crise financière des cinquante dernières années, la crise des subprimes. Et son ambition est double : tout d'abord, présenter cette crise comme un combat avec ses perdants bien connus et ses vainqueurs qui le sont nettement moins.  Et ensuite –et ce n'est pas là le moindre défi – rendre ce combat et cette crise intelligible pour le plus grand nombre. Et le pari est doublement gagné, grâce à un rythme de narration mené tambour battant avec une force de persuasion et un sens du suspense rare, et aussi grâce à des qualités pédagogiques peu communes, rendant lisibles tous les acronymes, tranchant dans le vif, faisant usage de techniques d'explication ultra-inventives, convocant pin-ups, comiques, infographies délirantes. Le film s'est même fait remarquer par le très sérieux magazine The Economist (http://www.economist.com/news/books-and-arts/21679776-hollywood-has-long-been-ambivalent-about-wall-street-finally-it-has-found-terrific)

Si The Big Short vous a donné envie de comprendre le monde, continuez dans les séances de rattrapage avec Au-delà des montagnes, le très beau film de Zhang-ke Jia. Fresque grandiose sur la Chine contemporaine de 1999 à 2025, ce film à la fois romantique et politique dépeint les amours contrariées d'une femme avec deux hommes, un nouveau riche et un honnête homme du peuple, avec une profondeur et un lyrisme époustouflants. Il marque un renouveau remarquable du cinéma chinois, désormais affranchi de son aura strictement politique, osant s'attaquer aux déchirements intimes et à la question de l'exil. Le réalisateur de Touch of Sin n'en est pas à un coup d'essai mais son cinéma, toujours aussi lyrique a maintenant de l'ampleur, du souffle et du recul. En salles depuis le 23 décembre, le film a trouvé son public en France et si vous ne l'avez pas encore vu, courez-y.

Mais ce n'est pas tout, heureusement. Dans les films qui arrivent en cette fin janvier, on en trouve au moins deux qui valent le détour. 45 ans tout d'abord avec Charlotte Rampling  qui renoue avec le cinéma anglais en signant un véritable coup de maître en tant que comédienne. Dans cette dissection tendre mais surtout cruelle de la vie d'un couple de sexagénaires à la veille de célébrer leur anniversaire de mariage,  non seulement elle est d'une beauté à l'épreuve du temps, mais elle déploie un jeu d'une subtilité insondable. D'un mouvement de tête, d'une contraction de sourcil, elle vous emmène dans son monde et vous dévoile son âme.

Et puisqu'une liste de recommandations en matière de cinéma n'est pas complète sans un film à aller voir en famille, je vous enjoins d'emmener enfants, petits-enfants, nièces, petites cousines, enfin bref qui vous voulez voir le très beau film de Rémi Chayé Tout en Haut du Monde. Ce film d'animation plein d'originalité et de fraîcheur dépeint la conquête du pôle Nord à travers le personnage d'une jeune fille russe qui a, chevillé au corps, le désir de poursuivre l'œuvre de son grand père explorateur. Voyage dans le temps et dans l'espace, fable morale sur la force de la volonté, l'indépendance et le pouvoir de la transmission, ce film ravivera l'âme d'enfant qui est en vous, en un contrepoint magistral à l'actualité morose des premières semaines de 2016.
 
 
N'hésitez pas à visionner la bande annonce de ces films en cliquant sur les images 
The Big Short
d'Adam McKay (USA)
en salles depuis le 23 décembre 2015
Au-delà des montagnes
de Zhang-ke Jia (Chine)
en salles depuis le 23 décembre 2015
affiche
affiche
Bande-annonce
 Bande-annonce
   
45 ans
d'Andrew Haigh (Grande-Bretagne)
en salles le 27 janvier 2016
Tout en Haut du Monde
de Remi Chayé (France)
en salles depuis le 16 décembre 2015
Bande annonce
Bande annonce
 
 Valérie Boas est une professionnelle de la finance et une blogueuse cinéma. Retrouvez ses chroniques d'actualité sur son blog : http://theboboblog.wordpress.com

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACPR ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités BANQUE DE FRANCE CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie