Interview de M. Derhy fondateur de PRETGO
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Le crowdfunding Quezako ?
Interview de M. Patrick Derhy fondateur - président de PRETGO
Patrick Derhy, le fondateur et président de Prêtgo nous explique le crowdfunding et sa plateforme de financement participatif https://www.pretgo.fr/, une alternative qu’il juge nécessaire à la fois pour les entreprises et les particuliers. Prêtgo est une plateforme web de crowdfunding via le prêt de particulier à entreprise. Prêtgo se donne pour objectif de mettre en lien des TPE-PME porteuses de projets et des particuliers souhaitant investir dans l’économie locale.

Pouvez-vous nous dire ce qu'est une plateforme de financement participatif – collaboratif ?

Le crowdfunding ou financement participatif est un nouveau mode de financement de projets par le public. Il permet de récolter des fonds auprès d'un large public en vue de financer un projet entrepreneurial ou artistique (musique, édition, film, etc.). Les opérations de crowdfunding peuvent être des soutiens d'initiative de proximité ou des projets défendant certaines valeurs.

Il n'y a pas un, mais « des » crowdfunding. Les trois formes principales sont :

  • Don contre don : les plateformes de don avec contrepartie, ou « reward-based », consistent à donner une somme d'argent en contrepartie d'un service ou d'un produit. Cela s'apparente à de la vente en souscription ou prévente.
  • Souscription au capital : les plateformes d'investissement au capital, ou « crowdequity », permettent à des particuliers d'entrer au capital d'entreprises.
  • Prêt : le crowdlending, ou financement participatif via le prêt, permet à des particuliers de prêter directement de l'argent à des entreprises ou à d'autres particuliers, avec ou sans intérêts.

 

C'est sur l'activité de prêt rémunéré que Prêtgo propose aux particuliers de financer des projets portés par des TPE/PME françaises.

 

 

Y-a-t-il une différence de philosophie entre financement participatif et collaboratif ?

Le collaboratif ou « économie collaborative » (sharing-economy en anglais) est un terme générique qui englobe tous les secteurs d'activité comme le co-voiturage, l'échange d'appartement, la location directe entre particuliers d'outils de voitures, de bateaux ….

Le crowdfunding est l'une des composantes de ce mouvement de fond de sharing-economy appliqué à la sphère de la finance (don, prêt, investissement).

 

 

Le financement participatif – collaboratif est-il une réponse à la crise ?

Depuis 2008 et la crise des subprimes, les banques sont contraintes par des ratios prudentiels en fonds propres qui ne leur permettent plus de prêter aussi facilement et particulièrement aux petites et moyennes entreprises

De plus, nous ne pouvons nier qu'une véritable défiance vis-à-vis des acteurs traditionnels de la finance s'est installée et est à l'origine de changements de comportements ces dernières années. En effet, dans ce paysage incertain, une véritable prise de conscience s'opère et le consommateur souhaite de plus en plus devenir « conso-acteur ». C'est pourquoi le financement participatif est une réelle alternative mais aussi une offre complémentaire à celle des banques. Il existe un énorme potentiel de croissance sur cette activité : les plateformes de crowdlending ont pour objectif de prendre le relais en réorientant une partie de l'épargne des français vers l'économie réelle.

Nous devons toutefois rester prudents, car même si cette activité a un fort potentiel, elle ne pourra vraiment décoller que si les réglementations françaises et européennes ne viennent pas l'enfermer dans un carcan. Tout dépendra du cadre réglementaire qui favorisera ou non le développement de ce type de financement.

  

 

Quelle est la philosophie de ce type de plateforme ?

La philosophie de Prêtgo est de soutenir le développement des TPE/PME en proposant un modèle « gagnant/gagnant » pour les prêteurs rémunérant leur prise de risque, et pour les emprunteurs en facilitant leur accès au financement avec des conditions raisonnables.

Pour cela, c'est Prêtgo qui fixe le taux d'emprunt  pour l'emprunteur (donc de rendement pour les prêteurs) au plus juste afin de maintenir un taux moyen autour de 6% (contre 9,3% pour le système d'enchères inversées).

Notre modèle répond à l'émergence de nouvelles pratiques sociétales et financières, et permet à des particuliers d'investir directement dans le projet d'une entreprise et pour les entreprises de diversifier leurs sources de financement.

 

 

Pourquoi avoir lancé une telle plateforme HTTPS://WWW.PRETGO.FR ?

Après 19 années passées dans le secteur bancaire, je suis persuadé qu'il y a de la place pour une offre complémentaire à celle du secteur bancaire traditionnel. Cette offre doit tenir compte des changements de comportement des consommateurs ces 5 dernières années. Ils sont à la recherche de sens, de transparence et d'une plus grande implication.

 

Avec Prêtgo, notre objectif est de donner un nouvel élan à l'économie, d'encourager l'économie locale afin de maintenir, puis créer des emplois. Pour cela, je suis convaincu de l'intérêt de mettre en lien, via un site de crowdlending, deux mondes qui habituellement ne se côtoient pas : le particulier qui veut investir dans des projets porteurs de sens et rémunérateurs, et l'entreprise à la recherche d'un financement pour réaliser un projet.

 


 

Pensez-vous qu'il y ait un problème de financement en France ?

Comme nous l'avons déjà évoqué, depuis la crise des subprimes, les crédits coûtent plus cher en fonds propres pour les banques (suite aux accords de Bâle III). Mécaniquement, les banques sont plus exigeantes entrainant une diminution des financements. Mais cela n'explique pas tout à mon sens, il y a aussi ces dernières années en France un manque de confiance et d'optimisme des chefs d'entreprise, pouvant aussi expliquer une diminution de la demande.

 


Les banques ne sont-elles pas traditionnellement les acteurs principaux du financement des entreprises ?

Bien sûr, le secteur bancaire est indispensable au financement de l'économie en France et dans le monde. Cependant, Prêtgo a pour ambition de proposer une offre de financement pour les entreprises et une offre d'épargne pour les particuliers, « complémentaire » au secteur bancaire et tenant compte des évolutions comportementales.

N'oublions pas que l'assouplissement du monopole bancaire en France ne date que du 1er octobre 2014 et que le crowdlending est une activité naissante qui va demander du temps pour entrer dans les mœurs.

 

 

Comment peut-on s'assurer du sérieux d'une plateforme de financement participatif ?

Vous devez vérifier que le site de crowdlending ou de crowdequity affiche bien le label ‘Financement participatif' (voir logo ci-dessous) accompagné du numéro d'enregistrement à l'ORIAS.

 logo orias

 

En effet, depuis le 1e Octobre 2014, le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (ORIAS) a décidé de gérer l'enregistrement de toutes les plateformes de crowdfunding.

Il existe 2 statuts :

  • les Conseillers en investissement participatif (C.I.P.) pour les plateformes d'investissement et d'obligations, et
  • les Intermédiaires en financement participatif (I.F.P.) pour les plateformes de prêt rémunéré. Il est donc préférable de vérifier que la plateforme est bien enregistrée dans ce registre, ce que toutes les plateformes ne font pas.

Prêtgo a le statut d'Intermédiaire en Financement Participatif depuis le 17 octobre 2014 (N° ORIAS 14006052).

 

Ce label indique que les plateformes sont contrôlées soit par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), pour les plateformes I.F.P. ou par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour les plateformes C.I.P.

 

 

Quelles sont les entreprises qui ont recours à vos services et pourquoi ?

Tout d'abord, Prêtgo s'adresse à des entreprises "matures". Pour être éligibles, les entreprises doivent avoir au moins deux exercices comptables clôturés. Elles sont à la recherche d'un financement pour une acquisition matérielle, immatérielle ou pour un renforcement de leur trésorerie. Les entreprises viennent chez Prêtgo car c'est un système de financement plus souple et plus rapide que celui des banques. En effet, n'étant pas établissement bancaire, nous ne demandons ni caution personnelle, ni garantie, ni même d'apport à une entreprise à la recherche d'un financement. De plus, une campagne de collecte dure au maximum 1 mois chez Prêtgo.

 

Les entreprises qui nous sollicitent peuvent le faire pour des raisons différentes :

  • rechercher un financement rapide et simple
  • diversifier leurs sources de financement
  • profiter de la campagne de collecte comme d'un vecteur de communication innovant
  • tester leur nouveaux produits ou services
  • fédérer une communauté de prêteurs autour de leur marque, produit, service

 

Chez Prêtgo, nous constatons que les entreprises qui nous sollicitent le font majoritairement pour diversifier leurs sources de financement et profiter des nombreux avantages associés à ce mode de financement. Cependant, certaines entreprises utilisent le crowdlending en complément de l'offre bancaire. En effet, ils peuvent réaliser une campagne de collecte, avant même d'aller solliciter leur banquier, pour se servir de la réussite d'une collecte de fonds, comme levier pour un financement plus important ou alors après avoir obtenu un prêt bancaire pour un complément non prévu.

 

 

Comment sélectionnez-vous les projets à financer ?

Tout d'abord, l'entreprise porteuse du projet doit justifier d'au moins 2 exercices comptables clôturés. Ensuite, sur Prêtgo, la sélection se fait en 2 temps.

 

Dans un premier temps, nous récupérons en temps réel les informations de l'entreprise auprès de notre partenaire « Ellisphère » et cela dès la saisie du numéro de SIREN sur www.pretgo.fr. Cela nous permet d'indiquer immédiatement au chef d'entreprise qui souhaite faire une demande de financement si son entreprise est éligible. A ce stade, nous sélectionnons les entreprises dont le risque a été évalué comme faible à quasi nul.

 

Dans un second temps, nous allons étudier les documents comptables et financiers de l'entreprise, échanger avec les dirigeants, afin d'établir une notation interne du projet. En parallèle, nous allons demander à l'expert-comptable de nous fournir une attestation financière du prévisionnel de l'entreprise. Prêtgo a noué un partenariat national avec le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables le 18 mars 2015.

 

Ensuite, lors d'un « Comité des Risques Prêtgo », composé d'experts du financement des entreprises, nous allons décider ou non de présenter le projet sur notre site. La décision est prise selon différents critères : la solidité financière, l'équipe dirigeante, le marché de l'entreprise et l'évaluation du partenaire. Ces éléments nous permettent d'établir une notation, qui se base sur un système d'étoiles (sur 5), et seuls les projets ayant au moins 3 étoiles sont retenus et présentés aux prêteurs.

 


Comment fonctionne votre plateforme www.pretgo.fr ?

Lancé fin mars 2015, Prêtgo propose aux particuliers de financer sous la forme de prêts rémunérés les projets de TPE/ PME françaises.

Les entreprises peuvent emprunter entre 10 000 et 300 000 €, sur une durée de 2 à 5 ans, avec des taux allant de 4 à 9% (en fonction de la solidité du projet et de la durée de l'emprunt). Les projets présentés sur www.pretgo.fr portent sur de l'investissement, du développement, des besoins en fonds de roulement… Quant aux prêteurs, ce sont des particuliers qui peuvent prêter entre 20 et 1 000 € par projet.

Et comme j'y faisais référence à la précédente question, Prêtgo a signé un partenariat avec le Conseil Supérieur de l'ordre des experts-comptables. Concrètement, l'expert-comptable atteste, en amont, les informations financières prévisionnelles des projets proposés sur Prêtgo et, en aval, la bonne utilisation des fonds levés.

 

 

Comment déterminez-vous le taux d'intérêt des prêts accordés ?

Afin de garantir au prêteur et à l'emprunteur un accord « gagnant/gagnant », les taux d'emprunt ne sont pas fixés par le prêteur aux enchères, mais par le « Comité des Risques de Prêtgo », en fonction de la notation interne attribuée au projet et de la durée souhaitée de l'emprunt.

L'avantage de ce processus est de proposer aux emprunteurs un taux d'emprunt « raisonnable » et aux prêteurs une prime de risque « acceptable » (taux moyen autour de 6% contre 9,3% pour le système des enchères inversées).

 

 

Combien de projets proposez-vous chaque année ?

Pour le moment, nous n'avons pas encore un an d'existence car nous avons lancé Prêtgo le 11 mars 2015. Mais notre objectif est de présenter une vingtaine de projet d'ici la fin de l'année 2015.


 

Quelle est la durée moyenne de vos prêts ?

Les durées des prêts proposés sur notre plateforme vont de 2 à 5 ans et la durée moyenne est de 3 ans.

 

 

Est-il possible pour un particulier de récupérer son investissement avant terme ? Y-a-t-il un marché secondaire ?

Non, un particulier ne peut pas récupérer son investissement avant terme. Cependant, il est remboursé tous les mois d'une partie du capital et des intérêts, ce qui lui permet de reconstituer son épargne au fil des mois augmenté des intérêts. Il a ensuite la possibilité, dès qu'il dispose de plus de 20 euros, de prêter à nouveau sur un projet pour optimiser le rendement de son épargne.

 

  

A qui s'adresse cette plateforme ?

Pour les emprunteurs, Prêtgo s'adresse aux TPE/PME françaises, ayant plus de deux exercices clôturés et à la recherche de financement pour la réalisation d'un projet.

Côté prêteurs, nous nous adressons à tous les particuliers souhaitant diversifier leur épargne avec un taux de rendement attractif (non garanti) et investir dans l'économie réelle.

 

 

Ce type d'investissement s'adresse-t-il à tous les investisseurs quel que soit leur profil de risques ?

Oui, tous les particuliers peuvent prêter. Il n'est pas nécessaire d'être « investisseur qualifié » pour prêter sur Prêtgo. Nous avons justement fixé le ticket d'entrée minimum à 20€ afin que tout le monde puisse accéder à ce nouveau type de produit. Le montant maximum sur l'ensemble des plateformes ayant le statut d'Intermédiaire en Financement Participatif (I.F.P.) est fixé réglementairement à 1000€ par projet.

 

 

Quels outils avez-vous mis à disposition des investisseurs pour les aider à sélectionner les projets dans lesquels ils peuvent investir ?

Sur Prêtgo, les prêteurs vont trouver une description complète de chaque projet à travers 4 onglets contenants :

  • la description de l'entreprise,
  • la description du projet,
  • la solvabilité de l'entreprise, sous la forme d'une analyse rédigée par l'un des analystes Prêtgo,
  • les éléments financiers de l'entreprise, accessible uniquement aux membres Prêtgo, qui permettent de consulter les chiffres clés (Chiffre d'affaires, Résultats, …) des deux dernières années, de l'année en cours et des deux prochaines années. En plus, nous proposons les trois derniers bilans synthétiques de l'entreprise.

L'ensemble de ces informations permettent aux prêteurs de mieux comprendre l'entreprise et le projet afin de se faire leur propre idée du risque à prendre. Bien sûr, nous restons à disposition des prêteurs qui auraient des questions.

Après le déblocage des fonds à l'emprunteur, un cinquième onglet « Le suivi » permet à l'emprunteur de tenir informé les prêteurs de l'avancé de son projet.

 

Nous mettons à disposition des prêteurs un « Kit-prêteur » pour les aider à prendre leur décision.

 

 

Parlez-nous plus en détails de votre offre.

L'offre Prêtgo c'est, pour les emprunteurs un financement de 10 000 à 300 000€, à taux fixe et des mensualités constantes, sur une durée de 2 à 5 ans. Prêtgo est la seule plateforme à proposer un produit d'assurance aux emprunteurs (facultatif). Nous prélevons une commission de 3,5% du montant financé et des frais de gestion de 1% annuel du capital restant dû.

 

Pour les prêteurs, nous proposons un produit d'épargne sans aucun frais de gestion avec un taux de rendement brut de 4 à 9% annuel avec des remboursements mensuels.

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACPR ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités BANQUE DE FRANCE CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE Grands Prix HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 NON COTE OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie