Dossier du mois: le Crowdfunding prend de l'élan
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Dossier du mois: le Crowdfunding prend de l'élan
Qui participe aux campagnes de crowdfunding, pourquoi et pour quels montants ? Apprenez en plus sur la nouvelle méthode de financement qui se démocratise en France.

Qui sont les investisseurs du financement participatif ?

 

Selon une étude réalisée en décembre 2013 par MIPISE (une société offrant une solution d'accompagnement pour des porteurs de projets) en conjonction avec Junior Entreprise HEC, les investisseurs du crowdfunding sont majoritairement des jeunes – la moitié des sondés ayant soutenu un projet ont moins de 30 ans et sont majoritairement des hommes (60 %). De plus, les investisseurs sont souvent des étudiants, des cadres ou des professionnels issus des métiers de la communication et du design et des professions libérales. Ceci les distingue clairement des Business Angels habituels qui ont 55 ans d'âge moyen, sont des cadres supérieurs ou d'ancien chefs d'entreprise et de sexe masculin à plus de 90 %.

 

Le financement participatif connait depuis un an un succès croissant en France. Réservé quasi-exclusivement au domaine caritatif par le passé, ce mode de financement, est désormais de plus en plus utilisé dans tous les secteurs. Un sondage OpinionWay réalisé pour Citigate Dewe Rogerson et la F2iC en mai 2014 - « Les Français, les entreprises et la bourse » - montre que 15 % des Français ont soit déjà participé soit souhaitent participer prochainement à une campagne crowdfunding. 

Retrouver le sondage d'OpinionWay complet ici.  

 

Selon le baromètre de l'association Financement Participatif de France (FPF) publié en juillet 2014, un million de Français ont déjà contribué au financement d'un projet depuis 2008 et 66 millions d'euros ont été recueillis au premier semestre 2014, soit le double de l'année précédente.   

 

 

Quelles sont leurs motivations ?

 

Variété du choix

Les plateformes du crowdfunding se multiplient (il en existe une soixantaine en France) et, dans certain cas, se spécialisent dans un domaine, pour se positionner en tant qu'organisme de microfinance ou pour offrir des conseils et un accompagnement pour les investisseurs potentiels. De plus, les sociétés de crowdfunding se distinguent aussi par le type de financement proposé sur leurs plateformes : le don (simple ou contre récompense), le prêt (rémunéré ou non) ou l'investissement dans le capital des entreprises. 

 

Des projets pour tous les goûts…

Les projets qui sollicitent un financement participatif sont à leur tour plus nombreux et plus variés. On en trouve dans les domaines de l'art, de l'innovation et de la mode, des projets solidaires, académiques ou simplement personnels pour lesquels les demandeurs sollicitent un prêt de fonds.

 

L'étendue et la diversité des projets qui réussissent leur financement ne sont limitées que par l'imagination du demandeur. Par exemple, le projet SeaOrbiter de construire un vaisseau d'exploration sous-marine a levé 344 000 € cette année tandis que les producteurs du film, « Noob » ont reçu  681 000 € en 2013, alors qu'ils ne recherchaient que 35 000 €. De même les salariés du journal Nice-Matin ont lancé une campagne de crowdfunding pour sauver le quotidien par le financement participatif. Le résultat ?  Après 25 des 50 jours de la campagne, ils ont récolté près de 295 000 €, soit 98 % de leur objectif.  Lire l'article de Marianne ici.

 

…et pour toutes les bourses

Dépendant du type de financement participatif choisi, l'investissement peut commencer dès 5 €. C'est le cas avec les plateformes de don, ou don contre récompense comme Ulele, KissKissBankBank et My Major Company, où le montant moyen de la participation tourne autour de 50 €. Pour beaucoup des plateformes d'emprunt ou de financement avec prise de participation, le montant minimum est souvent plus élevé. Par exemple, pour HelloMerci, une plateforme d'emprunt solidaire, les investissements commencent à 200 € alors que la participation minimum est de 1 000 € sur les plateformes d'investissement des start-up, comme Anaxago ou Particeep. Mais ce n'est pas toujours le cas : vous pouvez prêter à partir de 20 € sur la plateforme de prêt aux entreprises Unilend.


Appui gouvernemental et institutionnel en France…

Arnaud Montebourg, l'ancien Ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, a présenté au Conseil des ministres en mai les ordonnances pour mettre la France aux normes internationales en matière de financement participatif.  Cette réglementation sera particulièrement bénéfique pour ceux qui souhaitent investir par le biais des prêts rémunérés. Fleur Pellerin, ministre déléguée, chargée de l'innovation et de l'économie numérique dans le précédent gouvernement, soulignait sa volonté d'aboutir à une réforme équilibrée « pour aider le développement des plateformes de crowdfunding tout en protégeant les épargnants » mais tout aussi ambitieuse, si ce n'est pas plus ambitieuse que des réformes déjà adoptées aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et en Italie.

 

La Fête du Crowdfunding, co-organisé par la FPF et l'ESCP, sous le haut-patronage d'Arnaud Montebourg, a eu lieu le 17 mai 2014. Dans son discours d'ouverture, le Ministre a évoqué son aspiration de faire de Paris « la capitale européenne du crowdfunding » où il aimerait accueillir les rencontres annuelles des plateformes européennes.  Lire le communiqué de presse ici.

 

…et ailleurs

Le souhait du gouvernement d'avoir un cadre réglementaire européen harmonisé sur le financement participatif sera peut être comblé par la création de l'EFSP, le Forum européen des acteurs du crowdfunding, auprès de la Commission Européenne en juin 2014.  L'EFSP débutera ses travaux en septembre.

Au-delà des raisons externes évoquées ci-dessus qui expliquent la popularité du crowdfunding, les motivations des investisseurs qui s'avèrent être les plus importantes sont souvent personnelles : la volonté de soutenir un proche ou l'occasion de faire partie d'un beau projet et d'être acteur d'une réussite. Certains ont exprimé l'aspect à la fois valorisant et ludique du financement participatif, tandis que d'autres apprécient pouvoir contourner le système bancaire traditionnel. De plus, les risques d'investissement sont réduits par le nombre de participants  et aucune contribution n'est encaissée par le porteur de projet s'il n'atteint pas son objectif global.

 

Cependant, certains risques existent.  Bien que les porteurs de projets soient obligés de mener leur projet à terme (ou de rembourser leur contributeurs), rien ne garantit que le projet final correspond exactement au projet initial. C'est la responsabilité du porteur d'assumer la réalisation du projet tel qu'il est présenté, dans un délai raisonnable.  Le cas échéant, aucune revendication peut adressée aux plateformes, toute la responsabilité incombant au créateur.


 

Un mot des professionnels de la finance

 

Nicolas Debock, Directeur de participation pour XAnge Private Equity, un fonds d'investissement parisienn considère que  « le crowdfunding  va transformer [notre] métier » et pourrait « devenir une pratique complémentaire ». Lire l'interview complète sur le blog « Good Morning Crowdfunding ». Le Président du Crédit Coopératif et de l'Association Internationale des Banques Coopératives, Jean-Louis Blancel, a souligné lors de son intervention à la Fête du Crowdfunding en mai, « l'importance de favoriser la biodiversité des acteurs aidant le financement des structures et des projets ».  Il a également confirmé l'engagement du Crédit Coopératif auprès du crowdfunding. Ce qui a dû plaire à Louis Schweitzer, Président d'Initiative France, qui a rappelé à cette occasion l'importance du partenariat avec les banques.

Lire plus en cliquant ici.

 

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACPR ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités BANQUE DE FRANCE CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie