Les Prévisions des professionnels de marchés - avril 2014
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Grand angle : la vision des professionnels.
Les Prévisions des professionnels de marchés - avril 2014
Quelles sont les analyses et les recommandations des professionnels ?
« Dans quelles classes d'actifs investir... et celles qu'il vaut mieux laisser de côté » Sicavonline - 15/04/2014.
 
Immobilier, actions européennes, américaines ou émergentes, mais aussi obligations. Un tour d'horizon des classes d'actifs et une évaluation de leur attrait en compagnie de Pierre Sabatier, président du cabinet d'analyse économique PrimeView.
 
SICAV ONLINE
 
 Pour voir la vidéo, cliquez ici
 

Minutes Marchés de Generali Investments Europe avec Marc Fabayre ? Patrimoine TV 15/04/2014 
 
Marc Fabayre dresse le bilan du premier trimestre pour les marchés financiers et nous livre ses anticipations pour les prochaines semaines. Il reste confiant pour les actions notamment européennes. Un choix gagnant depuis deux ans pour Generali Investments Europe. A suivre en images avec Isaure du Fretay.
 
 
 

Pour voir la vidéo sur Patrimoine TV, cliquez ici

 
 

Stratégie d'investissement 2014 : perspectives pour le 2ème trimestre - Morningstar - 01/04/2014

 

Les marchés ont connu un début d'année particulièrement volatil, marqué par un certain nombre d'incertitudes économiques et politiques..

 

 

Un trimestre pour rien ?

Le premier trimestre se clôture sur une note plutôt fade. Rares sont les pronostics de la fin de l'année dernière qui se sont révélés justes. Le début de l'année a été particulièrement volatil, perturbé par les incertitudes sur la solidité de la croissance américaine (est-elle liée uniquement aux conditions météo très difficiles ?), sur la multiplication ou pas des défauts dans le système financier chinois et sur les risques de dérapage dans les pays émergents ou en Ukraine.

 

Dans ce contexte, le rebond des actifs risqués, qui reposait en grande partie sur une accélération de la croissance économique mondiale et sur une accélération de la progression des résultats des entreprises, a été quelque peu contrarié.

 

Les deux classes d'actifs qui avaient le moins bien et le mieux performé l'an dernier (les actions japonaises et l'or) ont échangé leurs rôles : l'or affiche un gain de 6,8% depuis le début de l'année après avoir chuté de 27% en 2013 ; l'indice Nikkei 225 a cédé 9% et le TOPIX a reculé de 7,6%.

 

Dans une note à ses clients datée du 28 mars, Jan Loeys, responsable de l'allocation d'actifs mondiale chez J.P. Morgan, estime que cette volatilité des classes d'actifs est en grande due à des facteurs techniques et à des ajustements ponctuels de portefeuilles.

 

 

 
Pour lire la suite sur le site de Morningstar, cliquez ici

 


« Les foncières cotées : des pourvoyeuses de cash irremplaçables » Philippe Tannenbaum du Cercle des analystes indépendants - Boursorama - 19/03/2014
 
Investir dans l'immobilier coté est aujourd'hui un outil incomparable pour préparer et obtenir une retraite par capitalisation. L'analyste financier et banquier d'affaires Philippe Tannenbaum nous explique pourquoi.
 
Le compartiment immobilier de la Bourse de Paris représente actuellement une capitalisation cumulée d'une cinquantaine de milliards, et un peu moins de 4% de la capitalisation totale. On aura compris à l'énoncé de ces chiffres que ce n'est pas pour son poids objectif qu'il faut s'intéresser au secteur, mais pour le modèle dont il est porteur.
 
L'immobilier, matière première des foncières, est producteur de revenus longs. En partant de cette base installée, deux grandes évolutions sont venues organiser la redistribution de ces revenus au profit des actionnaires, de façon à faire des actions de sociétés immobilières des actions de rendement.
 
Il y a eu d'abord  la mise en place en 2004 du statut SIIC décalqué des grands statuts Reits (Real Estate Investment Trusts) présents dans tous les pays occidentaux, qui a instauré, en contrepartie d'une transparence fiscale, une obligation de redistribution de 85% des résultats courants et de 100%  des plus values. Grâce à ce statut, détenir une action de SIIC est donc devenu, en termes d'accès au cash-flow, tout à fait équivalent à détenir un immeuble ou une part de copropriété en direct, avec la liquidité en plus et les soucis de gestion directe en moins.
 
Il y a eu concomitamment l'apparition de foncières modernes, animées par des managements de grande qualité, qui ont mis en place des modèles combinant croissance interne et externe pour imprimer une pente de croissance forte ( 10 à 15% par an dans de nombreux cas) et assez largement prévisible à leurs cash-flows et donc aux coupons en résultant.
 
Notons que ces deux évolutions ont renforcé non seulement le caractère de distributeur, mais également l'attractivité fondamentale du compartiment, qui a à partir de 2003 connu une période de surperformance assez exceptionnelle par rapport au marché : entre 2003 et 2006, période de rattrapage, la hausse des cours des foncières a été de plus du double de celle des valeurs du CAC ; sur ces 5 dernières années, période plus incertaine, la hausse des cours des SIIC a encore été de 20% par an contre 15% pour le CAC.
 
Ainsi au total, depuis 2003, tant la  spécificité immobilière que la qualité propre des titres de foncières sont pris en compte par le marché. Quelles perspectives cela ouvre-t-il ?
 
Le futur immédiat n'est pas très exaltant. Secteur réputé défensif, l'immobilier pourrait être délaissé, dans une période où la Bourse semble être sur une tendance de redémarrage (malgré de possibles trous d'air liés à l'actualité), au profit des secteurs plus technologiques, plus cycliques ou plus agressifs, et ceci d'autant plus que la mauvaise santé de l'économie nationale, dont dépendent largement les taux de remplissage des patrimoines, laisse entrevoir une période où les revenus fonciers risquent de patiner et de ne plus connaître les mêmes croissances que dans le passé récent. Les cours devraient donc stagner.
 
 
 
Pour lire la suite sur Boursorama, cliquez ici

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACPR ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités BANQUE DE FRANCE CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie