Les Prévisions des professionnels de marchés - mars 2014
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Grand angle : la vision des professionnels.
Les Prévisions des professionnels de marchés - mars 2014
Et si les analyses professionnels nous livraient leurs recommandations ?
« Les enseignements à tirer pour 2014 du portefeuille de Warren Buffet et du fonds souverain de Norvège » Investir sur BFM Business.
 
Les enseignements à tirer pour 2014 du portefeuille de Warren Buffett et du fonds souverain de Norvège. La chronique de François Monnier sur BFM Business du 7 mars 2014.
 
 

 
 

Quelles solution placement privilégier début 2014 ?
 
Les perspectives de croissance mondiale s'améliorent en ce début d'année 2014. Comment structurer ses investissements dans le cadre d'un profil d'investissement dit « équilibré » (risque moyen à fort) ? Quels fonds d'investissement choisir ? Les réponses d'Olivier Kerjan, gérant de portefeuilles diversifiés chez Natixis Asset Management.​
 
placement 2014
 
 
 

Les marchés émergents en 2014 : le point de vue de Jean Lemierre sur BNP EcoTV - 10/03/2014

 

Moins de liquidité mondiale, prix des matières premières moins élevés… Tous les marchés émergents ne résisteront pas de la même façon au nouveau paradigme international.

 

BNP VIDEAO ECOTV

 


Pour voir la vidéo : http://economic-research.bnpparibas.com/ecotv/fr-FR/marches-emergents-2014-point-Jean-Lemierre,c21698

 


Allocation d'expert “Certains émergents suscitent de nouveau notre attention”, l'analyse d'Alain Pitous, Amundi, sur Cafedupatrimoine.com - 20/03/2014
ALAIN PITOUS
 
 
Alain Pitous, Directeur des gestions diversifiées et Directeur adjoint des gestions chez Amundi, nous livre ses convictions ainsi que l'allocation du fonds Amundi Patrimoine.  
 
Quel regard portez-vous sur la conjoncture économique ?
Nous anticipons une croissance mondiale de 3,5% en 2014. Les Etats-Unis et la zone euro s'affichent comme les moteurs de ce dynamisme, tandis que le Japon et les pays émergents y contribuent moins significativement.
 
L'importante nouveauté de cette croissance est le retour de la contribution positive de la zone euro, tirée par l'Allemagne et, dans une moindre mesure, les pays nordiques. La France se situe dans une position intermédiaire tandis que l'Espagne et l'Italie poursuivent leur processus de redressement.
 
Si une croissance mondiale de 3,5% demeure satisfaisante, cette estimation s'avère moins optimiste que celles d'une majorité de nos confrères. Nous pensons en effet que la dynamique américaine demeurera encore quelque temps bridée par des dépenses publiques limitées. Quant au Japon, la situation actuelle soulève de profondes interrogations en l'absence de relais domestique en termes d'investissements et de consommation.
 
Enfin, les pays émergents ont été impactés négativement par la mise en oeuvre du tapering et, pour la région asiatique, la baisse conjointe du yen, néfaste aux pays exportateurs. Les émergents d'Europe de l'Est souffrent quant à eux d'une lente reprise de l'Union européenne et de tensions autour de l'Ukraine. Les pays qui ont connu les plus fortes dépréciations de devise mais qui présentent de solides fondamentaux peuvent constituer de nouveau des cibles d'investissement : Inde, sud-est asiatique et Chine. A propos de la Chine, je tiens à préciser que les questions soulevées par le shadow banking s'avèrent déjà anciennes. Le problème est d'ailleurs reflété par les spreads qui existent entre les obligations des entreprises les moins bien notées et les emprunts d'Etat : 10% environ. De plus, la souplesse de nouveau accordée à l'évolution du yuan et l'immensité des réserves de la Chine constituent des facteurs de confiance pour un retour sur les actions chinoises dans un avenir probablement proche.
 
Nous identifions néanmoins la divergence des politiques monétaires comme un facteur de volatilité pour les mois à venir. Après avoir suivi un axe commun de politiques accommodantes, les banques centrales prennent des positions divergentes : début du tapering au Etats-Unis, réduction du bilan de la BCE suite au remboursement du LTRO, augmentation du bilan de la Banque du Japon et hausse des taux, possibilité d'une hausse des taux de la Banque d'Angleterre en contexte de reprise économique. Ces incertitudes nous incitent à ne pas renforcer notre exposition au risque dans nos portefeuilles diversifiés...
 
ALLOCATION AMUNDI

La Carte des Actions ® d'EQUITY GPS - Les Echos
 
 
La Carte des Actions ® positionne les 2700 valeurs suivies par EQUITY GPS dans le monde (légende, mode d'emploi) selon des scores de valorisation et dynamique des perspectives reflétant leurs potentiels de performance boursière.

La répartition des points sur La Carte permet d'apprécier le niveau de valorisation moyen des marchés, le potentiel de performance boursière relative des sociétés ainsi que leur évolution historique.
 
CARTE DES ACTIONS
 
 

7 questions d'économie des investisseurs - Morningstar - 05/03/2014
 
Quelques éléments de réponse aux questions les plus pressantes des investisseurs quant à la situation de l'économie mondiale.

Les économistes d'Exane BNP Paribas ont publié mardi une note plutôt complète qui rassemble les principaux sujets d'interrogation de la part des investisseurs, ainsi que les éléments de réponse qu'ils peuvent leur apporter.

Où en est la reprise mondiale ?
La dynamique de la reprise mondiale s'est un peu essoufflée dernièrement, en particulier du fait du ralentissement des pays émergents – situation qui n'est pas prête de se terminer compte tenu des incertitudes dans un certain nombre de pays (Brésil, Chine, Russie).

« Comme la réduction des taux de croissance des pays émergents est structurelle, l'économie globale va continuer de croître à un rythme modéré. La question centrale est de savoir si le ralentissement des émergents impactera les pays développés », écrivent les économistes d'Exane dans leur note.
La reprise américaine est-elle suffisamment solide ?

Les dernières statistiques de l'économie américaine ont relancé le débat sur la solidité de la reprise, mais leur lecture est perturbée en partie par l'impact de la météo. Pour Exane, la croissance aura du mal à atteindre 2% en rythme annualisé au terme du premier trimestre, après 2,4% au quatrième trimestre 2013.

Toutefois, le pays profitera de quelques moteurs de croissance qui peuvent être parfois sous-estimés par les investisseurs, notamment une moindre austérité budgétaire en 2014 par rapport à 2013 et une possible reprise des investissements du secteur privé.
 
La hausse du 10 ans américain est-elle pérenne ?
Cela a été l'un des grands débats de 2013 et pourrait le rester en 2014. Toutefois, le regain de volatilité et l'attitude prudente des investisseurs a quelque peu enfermé l'évolution du 10 ans américain dans une bande entre 2,5% et 3% - faible inflation, poursuite des interventions de la Fed, reprise fragile et incertitudes sur les émergents.

« La courbe des taux est très pentue et tant que le marché obligataire n'intègrera pas une hausse des taux, le 10 ans aura du mal à passer au-dessus de 3% », note Exane.

Le principal facteur de soutien des taux longs américain reste la croissance de l'économie, qui devra repasser au-dessus de sa tendance de long terme, et ce de manière durable. Pour Exane, le 10 ans pourrait passer la barre des 3% dans le courant du deuxième trimestre.

Pour lire la suite sur le site de Morningstar, cliquez ici : http://www.morningstar.fr/fr/news/122045/7-questions-d%C3%A9conomie-des-investisseurs.aspx

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACPR ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités BANQUE DE FRANCE CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie