Chronique Cinéma : les films de mai
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Chronique Cinéma de Valérie BOAS
Cannes 2013 : les oubliés du Palmarès !
Le festival de Cannes, qui s’est achevé dimanche dernier, est LE rendez-vous incontournable des cinéphiles. Notre chroniqueuse cinéma, Valerie Boas, y était. Les choix du jury présidé par Steven Spielberg ne l’ont pas tous convaincue. Elle s’en explique directement avec l’intéressé.

Monsieur le Président, Cher Steven,

 

La sélection officielle du Festival de Cannes, cette année, a dû vous donner du fil à retordre, et vous avez dû accoucher du Palmarès que vous avez annoncé dimanche soir dans la douleur. Mais la douleur, voyez-vous, elle est aussi du côté des oubliés du Palmarès. C'est pourquoi je tenais à vous faire part la déception de plusieurs professionnels du cinéma reconnus qui n'ont pas osé s'en ouvrir à vous directement, préférant me confier le message, ce que je fais bien volontiers eu égard aux bonnes relations que nous entretenons depuis une trentaine d'années.

 

Déception pour Marion Cotillard, d'abord. Vous ne vous rendez pas compte, Steven, mais le Festival de Cannes est une expérience frustrante et éprouvante pour cette petite. Elle choisit des rôles de plus en plus pénibles, exigeants et se fait systématiquement griller le prix d'interprétation. L'année dernière, dans De Rouille et d'Os, elle se faisait bouffer les jambes par une orque et terminait en fauteuil roulant, cette année, elle tient  le rôle-titre de The Immigrant  de James Gray, une jeune polonaise qui, fuyant une Silésie à feu et à sang, débarque à New York au début du XXème siècle où lui arrivent, en gros, tous les malheurs de la Terre. La Cotillard ne ménage pas sa peine: elle joue en polonais, elle pleure, elle tremble, elle se fait passer sur le corps ... et tout ça pour quoi? Pour que ce soit Bérénice Béjo qui chope le prix d'interprétation pour Le Passé, dans un rôle que Cotillard avait dû refuser pour des raisons d'agenda. Où est la justice la dedans, Steven?

 

Un peu dur, Steven, aussi, d'avoir passé sous silence la prestation époustouflante de Michael Douglas dans Behind the Candelabra (Ma Vie avec Liberace), où il campe Lee Liberace, croisement américain de Jacques Martin et de Pascal Sevran des années soixante-dix, séducteur invétéré de vieilles dames à la scène et homo jusqu'au bout des ongles à la ville. Douglas danse avec Matt Damon un tango cinématographique éblouissant, filmé avec une drôlerie insolente par Steven Soderberg qui n'a jamais été aussi en verve que depuis qu'il a annoncé sa retraite prématurée. Alors, c'est vrai, quitte à récompenser un de vos compatriotes seniors (et sans que ça retire quoi que ce soit à la prestation de Bruce Dern dans Nebraska d'Alexander Payne, l'heureux récipiendaire du titre), on aurait aimé que vous saluiez la prise de risque et l'engagement total d'un acteur qui n'a plus grand chose à prouver et qui pourtant y va à fond.

 

Côté Palme d'Or, en revanche, vous avez éte réglo. La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche sortait vraiment du lot. Rien à dire non plus sur  Tel Père, Tel Fils de Kore-eda comme Prix du Jury: un film intelligent, nuancé, qui jette un regard nouveau et original sur la filiation et la transmission. Mais pourquoi avoir laissé Jim Jarmusch repartir bredouille? Sa mise en scène est innovante, pétillante, toujours renouvellée méritait largement un prix. Son film Only Lovers Left Alive, emporté par une Tilda Swinton plus altière que jamais, redore avec brio et humour le blason des films de vampires, quelque peu écornés par Twilight et autres Vampire Diairies. Et Arnaud Despleschins, qui s'attaque à la Psychanalyse d'un Indien des Plaines, épaulé par Matthieu Amalric et Benicio Del Toro: rien, nada, quecouic. Pourquoi? Peu de réalisateurs maîtrisent aussi bien les codes du cinéma américain et du cinéma français, pourquoi ne pas distinguer cette synthèse? Et Michael Kohlhaas, d'Arnaud des Pallières? Vous savez très bien que je le prends personnellent quand un film avec Mads Mikkelsen n'est pas récompensé. Alors pourquoi vous ne lui donnez rien même une quelque chose de symbolique, un accessit, une mention....      

 

Bon je sais très bien ce que vous allez me dire, Steven: qualité de la sélection, grands équilibres, collégialité, géographie du cinéma, bla bla bla. Et puis de toutes façons ça y est, c'est fini, c'est trop tard. Et vous avez raison: à l'heure où j'écris ces lignes la Croisette est vide, les fourreaux en satin ont réintégré les placards, le tapis rouge a été rembobiné. N'empêche, Steven, moi je n'ai rien dit quand vous nous avez pondu Tintin. Pas UNE ligne dans mon blog, dans ces colonnes, rien. Idem pour le Cheval de Guerre. Les critiques se déchainaient, moi je gardais un silence bienveillant. Mais attention, Steven, si vous continuez comme ça, je pourrais bien sortir de ma réserve. À moins que... vous ne sortiez un petit communiqué. Un truc bref, sobre du genre "on a bien réfléchi, on s'est trompés". Pas trop tard, s'il vous plaît, ça ferait réchauffé.

 

Je vous laisse réfléchir Steven. C'est vous qui voyez. Le jury est souverain.

 

 

N'hésitez pas à visionner la bande annonce de ces films en cliquant sur l'image  

 

Ma Vie avec Liberacee

 

de Steven Soderberg

En salles le 18 septembre 2013

The Immigrant

 

de James Gray

En salles le 27 novembre 2013 

Le Passé

 

de Asghar Farahdi

En salles depuis  le 17 mai 2013

 

affiche AFFICHE AFFICHE
Bande-annonce

 

Bande-annonce
Bande-annonce

 

 

Only Lovers Left Alive

 

de Jim Jarmusch

En salles prochainement

 

Michael Kohlaas

 

d'Arnaud des Pallières

En salles le 14 août 2013

 

Jimmy P., Psychothérapie d'un indien des Plaines

 

d ‘Arnaud Despleschins

En salles le 11 septembre 2013

 

 AFFICHE  AFFICHE  AFFICHE
Bande-annonce

 

Bande-annonce

Bande-annonce

 

 Valerie Boas est une professionnelle de la finance et une blogueuse cinéma. Retrouvez ses chroniques d'actualité sur son blog : http://theboboblog.wordpress.com

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie