Outils d'aide à la décision : le screener pour détecter des idées d'investissement.
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Interview de Jocelyn Jovène, créateur du site d’aide à la gestion de portefeuille www.superscreener.eu et animateur du blog www.weeko.fr
Outils d'aide à la décision : le screener pour détecter des idées d'investissement.
Pour investir, il faut avoir des idées, mais il n'est pas toujours aisé de trouver de nouvelles idées d'investissement. Les outils d'aide à l'investissement à destination des particuliers sont rares mais fort heureusement, il existe des entrepreneurs ingénieux qui en ont créés. Dans le cadre de notre série d'interviews, nous vous faisons découvrir aujourd'hui le Screener.
photo JOCELYN JOVENE

 

 

 
 

Ancien journaliste financier ayant travaillé dans la presse patrimoniale, grand public E24/20 minutes et en agences de presse Dow Jones, Jocelyn Jovène a lancé en mars 2010 un blog financier weeko.fr centré sur l'analyse des marchés financiers et des sociétés cotées. Il vient d'ouvrir un site SuperScrenner visant à aider les investisseurs particuliers à trouver des idées d'investissement quelles que soient les phases de marché.

 

 

Pensez-vous que les actionnaires individuels doivent prendre en compte des éléments d'analyse fondamentale lorsqu'ils sélectionnent des titres ?

L'analyse fondamentale est indispensable pour un horizon d'investissement de plusieurs mois ou années. Elle permet de comprendre ce qui fait la valeur d'un titre. Elle permet aussi de générer des idées d'investissement quand l'analyse technique permet avant tout de trouver le meilleur moment pour prendre position sur un titre.

Une fois que l'on a estimé la valeur d'une action, il suffit alors d'attendre que la Bourse offre le prix le plus attrayant pour investir et espérer ainsi un rendement raisonnable pour un risque maîtrisé. C'est de cette manière que travaillent de très grands gérants comme Warren Buffett ou Seth Klarman, patron du fonds Baupost, beaucoup moins médiatique : eux-mêmes rappellent que c'est au moment de l'achat d'un titre qu'une grande partie de la plus-value est "faite".



Quelles sont les questions principales que doit se poser un actionnaire avant d'investir, les critères principaux à prendre en compte avant d'acheter une action ?

  • L'entreprise dont je veux être actionnaire est-elle bien gérée ?
  • Ses dirigeants ont-ils un discours clair sur leurs ambitions stratégiques ?
  • Ont-ils tenu leurs engagements et ont-ils un comportement amical à l'égard de leurs actionnaires ?
  • Leurs intérêts sont-ils alignés avec ceux des actionnaires et leur rémunération est-elle articulée en conséquence ?
  • Se rendent-ils accessibles et disponibles pour répondre aux questions lors des assemblées générales ou pour organiser d'autres formes de rencontres avec les investisseurs ?

Par ailleurs, quand on a compris comment une entreprise gagne sa vie, si sa stratégie fait sens, il faut voir comment cela se traduit dans les chiffres:

  • Quelle est l'évolution des ventes (sur 5-10 ans par exemple), de la structure de coûts, des marges ?
  • L'entreprise génère-t-elle suffisamment de trésorerie pour autofinancer son développement (ce que les analystes appellent le flux de trésorerie disponible ou "free cash flow") ?
  • Quelle est son niveau d'endettement ?
En somme, comment l'entreprise crée-t-elle des richesses ? Quelle part est redistribuée à ses parties prenantes (dirigeants, salariés, actionnaires) ? C'est à partir de cette analyse que l'on peut se faire une idée de la qualité d'une entreprise, et voir comment la Bourse valorise tout cela.


 

Est-il facile pour les actionnaires de trouver des données d'analyse fondamentale sur les sociétés cotées ?

La principale source d'information reste le rapport annuel (ou document de référence), en principe disponible sur le site Internet des entreprises ou sur celui de l'AMF. Il recèle toute l'information financière relative à un exercice écoulé. Il contient en principe aussi certaines informations qualitatives (lettre des dirigeants, détail des opérations, gouvernement d'entreprise...).

Malheureusement, rares sont les entreprises qui cherchent, au travers du rapport annuel, à faire connaître et comprendre leur métier et leur stratégie aux investisseurs potentiels, sans parler de leurs actionnaires existants. Nombreuses sont celles qui traitent cette source d'information comme une sorte "d'obligation juridique", ce qui fait que l'on a souvent des documents de références de plusieurs centaines de pages, avec bien peu d'information sur les métiers, les marchés et la stratégie.
De même, les outils d'analyse financière sont généralement réservés aux professionnels.
 
 

Vous avez lancé en 2010 www.weeko.fr, un blog sur les marchés financiers et puis l'an dernier un site d'aide à la gestion de portefeuille Super Screener. Quelle réflexion vous a amené à la mise en place de ces outils d'aide à la décision ?

Le blog est né d'une volonté d'offrir des commentaires personnels, ainsi que des comptes-rendus d'analyses de la part des grandes banques d'affaires, pour apporter de l'intelligence aux investisseurs, leur permettre de comprendre où le marché va et de prendre un peu de recul dans la mesure du possible sur ce monde en perpétuel mouvement.

L'idée aussi était de partager mon vif intérêt pour les travaux de Benjamin Graham, auteur notamment de l'ouvrage traduit en français L'investisseur Intelligent, père de la gestion value et de l'analyse financière, et mentor de Warren Buffett. C'était un gérant exceptionnel, qui a bâti dès les années 30 une méthode de travail à mon sens bien plus utiles à un investisseur que la théorie moderne du portefeuille.

SuperScreener répondait à mon besoin de trouver rapidement des idées d'investissement quelles que soient les phases de marché (en particulier pendant les périodes de crise). Ne voyant pas de solutions satisfaisantes chez les courtiers en ligne, j'ai décidé d'investir dans le développement d'un outil de screening le plus complet possible avec des fiches d'analyse financière.

 

 

Pensez-vous qu'à l'heure du tout internet, les investisseurs disposent de suffisamment d'élément pour prendre leur décision d'investissement ?

Paradoxalement, Internet fournit une masse très importante d'informations. Mais pour un investisseur, l'information vraiment pertinente et utile est rare et peu accessible. Il existe peu d'outils pour lui permettre de se faire sa propre idée de la valeur d'un titre. La plupart des courtiers en ligne sont focalisés sur la baisse des frais de courtage et ne cherchent pas à étoffer leur offre de services d'aide à la décision.

 

 

On oppose souvent analyse fondamentale et analyse technique, qu'en pensez-vous ?

Ce sont deux méthodes complémentaires. Je citerai un spécialiste de l'analyse technique qui expliquait que cette technique permet de savoir quand acheter/vendre un titre, alors que l'analyse fondamentale permet de savoir quoi acheter/vendre.

Opposer les deux constitue une perte de temps. L'analyse technique donne en outre la fausse impression d'être facile à mettre en oeuvre. C'est peut-être vrai pour certains outils, mais pas pour tous. L'analyse fondamentale requiert un investissement personnel un peu plus important, mais qui s'avère utile sur le long terme. Dans les deux cas, il faut beaucoup de temps et de pratique pour maîtriser ces deux approches, qui se complètent plus qu'elles ne s'opposent ou se substituent l'une à l'autre.

 

 

Parlez-nous de votre offre à l'attention des investisseurs individuels.

A ma connaissance, il existe peu voire pas d'outils permettant à un investisseur de trouver des idées d'investissement de manière rapide et simple. SuperScreener a cette vocation, dans un univers d'un peu plus de 1000 titres cotées (France et Europe).

Supposons que vous avez appliqué une stratégie de sélection de titres qui vous a donné des résultats satisfaisants. SuperScreener vous permet de chercher des titres présentant des ratios boursiers équivalents.

Grâce à un panel très large de critères de sélection, le site permet à un investisseur de "travailler la cote" à partir de différents points de vue (valeurs de rendement, titres décotés, valeurs de croissance, titres de qualité, sociétés peu ou très endettées...) et de faire des comparaisons au sein d'un même secteur d'activité.

Cet outil de génération d'idées d'investissement est complété par une base, appelée à s'étoffer, de fiches valeur. Ces fiches répondent aux questions suivantes:

  • Quel est le métier, la stratégie de l'entreprise sélectionnée?
  • Quels sont son marché et ses concurrents ?
  • Comment la Bourse perçoit l'entreprise et quel a été son parcours boursier récent ?
  • Quelles sont les attentes du consensus et comment cela se traduit dans la valorisation du titre ?

Je pense qu'ainsi, un investisseur ayant une optique de moyen-long terme dispose des outils nécessaires et suffisants pour gérer plus efficacement son portefeuille.

 

 

 Achevé de rédigé en février 2013

 

Pour bénéficier de 14 jour d'essai gratuit du SuperScreener, cliquez ici

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie