Outils d'aide à la décision : identifier des opportunités de placement.
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Interview de Louis Yang, cofondateur du site http://www.cafedelabourse.com/ et éditeur d'ouvrages sur l'investissement en Bourse, le forex et les placements alternatifs.
Outils d'aide à la décision : identifier des opportunités de placement.
Ils existe plusieurs type d'outils d'aide à la décision : ceux qui vous aident à sélectionner des produits financiers, ceux qui comparent les performances réalisées, ceux qui orientent vos choix en matière de titres cotés. Il est parfois difficile de savoir qui se cache derrière ces outils et de comprendre leur motivation, c'est pourquoi la Fédération à réalisé une série d'interviews afin de vous faire découvrir ces entrepreneurs ingénieux qui les conçoivent.
photo LOUIS YANG

Diplômé de l'ICN et de l'ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique de Shanghai et au sein du groupe Lafarge. Auteur pour la Librairie du Commerce International des livres consacrées aux conditions d'investissement dans les zones franches en Chine et au secteur automobile chinois.

 

Il a été rédacteur pour Aol Finance et chroniqueur de l'émission Intégrale Bourse sur BFM. Il est rédacteur pour Yahoo Finance et rédacteur en chef du Cafedelabourse.com qu'il a co-fondé.

 

Quelles sont les préoccupations des investisseurs individuels en 2013 ?

L'une des principales préoccupations des investisseurs particuliers en ce début d'année 2013 est où placer leur argent ? Avec la baisse des rémunérations des placements sans risque, des fonds euros notamment, l'investisseur particulier souhaite identifier des placements proposant des rendements intéressants mais tout en maîtrisant leur risque.

Ainsi, en ce début d'année, nos lecteurs se demandent s'il faut revenir sur les actions. La hausse des derniers mois est-elle uniquement technique ? Peut-elle durer ? De nombreux experts sont positifs sur les actions européennes qui sont faiblement valorisées mais une faible valorisation n'est pas toujours synonyme de sous valorisation.

Les investisseurs particuliers ont également le désir de mieux comprendre la multitude de produits financiers de plus en plus sophistiqués auxquels ils ont désormais accès.

 

 

En 2007, vous avez lancé le site internet Cafedelabourse.com suivi de ses déclinaisons, Cafedupatrimoine.com, Cafeduforex.com et Cafeducourtage.com, pourquoi ?

En lançant Cafedelabourse.com, je souhaitais proposer aux investisseurs particuliers du contenu pédagogique de qualité, accessible, pratique et sans jargon sur une approche globale de l'investissement.

En 2011, nous avons clarifié les lignes éditoriales de Cafedelabourse.com, qui comptaient parmi ses fidèles à la fois des investisseurs très actifs, des boursicoteurs à court et moyen terme et des « bons pères de famille » à la recherche de conseils pour gérer leur patrimoine, en lançant deux nouveaux sites Cafeduforex.com et Cafedupatrimoine.com. Nos trois sites de contenu répondent ainsi aux besoins de chacun de ces profils de lecteurs. Cafeducourtage.com est quant à lui un comparateur d'offres des banques et coutiers en ligne.

 

Par l'intermédiaire de ces sites, ma volonté était de permettre aux investisseurs particuliers de reprendre la main sur leurs placements et de les aider à gérer eux-mêmes leur patrimoine. Nos sites ont pour vocation d'apporter des réponses aux personnes trop sophistiquées pour les banques de détail et pas assez "riche" pour disposer d'un vrai suivi au sein d'une banque privé.

 

 

L'institut de sondage TNS Sofres dans son 17ème Baromètre de l'épargne, réalisé pour la Banque Postale et Les Échos note que les Français boudent les marchés financiers. Constatez-vous également cela lors de vos contacts avec les internautes du Cafedelabourse.com ?

La place de Paris a perdu 2,3 millions d'actionnaires individuels depuis 2008 soit plus du tiers des petits porteurs présents en Bourse. La faute sans doute à une volatilité élevée et à un Cac 40 qui est passé plusieurs fois sous les 3 000 points. Les scandales à répétition ont aussi instauré une très mauvaise image des marchés financiers auprès du grand public. Les Français ont préféré se rabattre sur le livret A et le LDD qui ont connu une année 2012 record en termes de collecte.

 

Néanmoins, même si de nombreux investisseurs ont déserté les produits à risque, nous notons qu'il existe toujours un réel intérêt pour la Bourse. Nos sites continuent de voir le nombre de lecteurs et de membres augmenter. Chaque mois nous avons plus de 150 000 lecteurs qui viennent s'informer sur leurs placements.

 

En fait, les investisseurs sont de plus en plus curieux. Ils souhaitent d'avantage s'initier avant de placer leur argent. Les particuliers les plus actifs sont attirés par des produits financiers sophistiqués qui peuvent répondre à de nouveaux besoins : meilleurs accès aux marchés émergents, aux matières premières et à des stratégies dynamiques de gestion.

 

 

Pensez-vous que les actionnaires individuels soient assez formés pour investir en Bourse ?

Il y malheureusement un réel manque de formation des investisseurs individuels en France. Il peut être pertinent d'instaurer une pédagogie de l'investissement dès l'enseignement secondaire, et d'encourager l'émergence de clubs d'investissements dans les grandes écoles et universités.

 

Encore trop d'investisseurs se lancent en Bourse mal préparés et confondent l'investissement en Bourse avec le pari boursier. Certains investisseurs vont acheter une action simplement parce qu'ils ont lu un papier flatteur sur la valeur. D'autres ne différencient pas la marque de la société. Une entreprise avec un beau produit n'est pas toujours une entreprise rentable et cela est encore moins synonyme d'un titre performant en Bourse. Les intermédiaires financiers devraient proposer systématiquement à leurs clients, dès l'ouverture d'un compte titres, une formation minimale à la Bourse.

 

 

Pensez-vous que les actionnaires individuels puissent trouver sur internet toutes les données pour prendre facilement leurs décisions d'investissement ?

Internet offre une multitude de données quasi instantanément. Jamais l'accès à l'information n'a été aussi simple. Grâce au web, l'investisseur particulier dispose aujourd'hui d'une mine d'information qui lui permet de ne plus avoir besoin de se renseigner auprès de son conseiller financier.

 

Mais le nouveau défi est le traitement de cette abondance d'information par l'investisseur particulier qui risque l'indigestion. L'investisseur individuel a besoin de savoir hiérarchiser les données qu'il trouve sur internet et de distinguer l'important du futile et du faux. Le risque est une compréhension et interprétation erronées qui peuvent amener le particulier à prendre de mauvaises décisions d'investissement.



Parlez-nous des différents ouvrages que vous avez lancé, quel est l'objectif de ces ouvrages ?

Dans le contexte actuel des marchés, il ne suffit plus d'acheter un indice et d'attendre qu'il monte. Pour réussir en Bourse et faire fructifier son patrimoine, le particulier doit être sélectif dans ces choix d'investissement et avoir une véritable stratégie.

 

Nous avons souhaité proposer à nos lecteurs et membres de prendre du recul pour bien se former afin de débuter ou de reprendre sereinement l'investissement sur les marchés financiers. C'est dans ce but que nous avons lancé notre premier ouvrage l'été dernier.

 

A ce jour, nous avons déjà eu plus de 5 000 demandes de nos trois ebooks :

  • 81 conseils pour investir en Bourse,
  • 11 idées de placement anti-crise,
  • Comment choisir son broker CFD forex.

Et bientôt :

  • L'investissement via les CFD,
  • L'investissement via les certificats,
  • L'investissement PME

 Achevé de rédigé en février 2013

 

BANNIERE CAFE DE LA BOURSE

Consulter le site www.cafedelabourse.com


 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie