Ne négligeons pas l'actionnaire individuel?
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Presse - Les Echos
Ne négligeons pas l'actionnaire individuel…
Guy Loichemol - « Partner » de Havas Paris et Administrateur de la F2iC - La saison 2013 des assemblées générales tire à sa fin. D'un point de vue juridique, le constat est positif puisque la plupart des assemblées générales ont connu des niveaux record de vote des résolutions proposées aux suffrages des actionnaires. En revanche, du point de vue de la relation à l'actionnaire, la baisse de la fréquentation aux assemblées générales est préoccupante. Cette tendance est liée, sauf exceptions bien connues, au peu d'intérêt des sociétés cotées pour leurs actionnaires individuels. Pourtant, c'est sans doute d'eux dont dépendent les clefs de leurs développements futurs. Comment en est-on arrivé là ?

Au-delà du quitus donné au management pour sa gestion et le vote ou non d'un dividende, l'assemblée générale fut longtemps la seule rencontre entre la société cotée et ses actionnaires individuels. L'assemblée générale leur était d'ailleurs exclusivement réservée. Mais au fil du temps et l'accès donné à la Bourse au plus grand nombre, notamment au moment des grandes privatisations et ouvertures de capital des entreprises publiques, l'assemblée générale a élargi son public s'adressant tout autant aux publics internes, à la presse et aux autres parties prenantes. Certes, les sociétés cotées ont fait de gros efforts pour que leur accueil soit optimal et créé ainsi les conditions d'une réunion sans accroc, mais sur le fond, les assemblées générales ne concernent plus vraiment les actionnaires individuels. Plus récemment, l'ouverture à tous via la retransmission sur Internet, la possibilité de podcaster leurs contenus vers des publics n'ayant pas le statut d'actionnaire ont transformé ces AG en grand-messe pour l'entreprise alors surexposée. Les patrons, pleinement conscients que leur discours sera suivi, interprété, décodé par tous les publics de l'entreprise, ont adapté leurs messages en oubliant le plus souvent la relation à l'actionnaire traité avec respect et déférence. Or si l'on continue dans cette voie, demain, l'actionnaire individuel sera considéré comme une partie du décor. Il serait irresponsable d'en arriver là, irresponsable pour notre économie et la santé de nos entreprises.

 

Déjà trop absents du capital des entreprises, alors que leur capacité d'épargne reste importante, les actionnaires individuels sont considérés par nombre de sociétés cotées comme une population plus contraignante que constructive dont il faut se défaire assez vite. C'est oublier le rôle essentiel qu'ils peuvent jouer dans leur financement, en particulier à l'heure critique où les sources se tarissent de plus en plus. Il n'y a rien à attendre dans l'immédiat des pouvoirs publics qui, bien que pouvant jouer un rôle primordial, ont pris d'année en année des mesures décourageant l'investissement en valeurs mobilières. Les sociétés cotées n'ont alors d'autres choix que d'agir elles-mêmes en faveur de cette reconquête.

 

 

Pour lire la suite : http://www.lesechos.fr/opinions/points_vue/0202887414572-ne-negligeons-pas-l-actionnaire-individuel-584979.php

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie