Le livre blanc de l'actionnariat individuel et salarié
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Le Livre Blanc de l’actionnariat individuel et salarié
La relance de l'actionnariat individuel en France reste l'une des missions prioritaires de notre Fédération. Toutefois, cette relance ne saurait dépendre des seules initiatives des sociétés cotées ou d'associations représentatives telles que la nôtre. L'édition 2012 du salon Actionaria a été l'occasion de tirer à nouveau la sonnette d'alarme et de proposer des solutions détailler dans un Livre Blanc pour la promotion de l'actionnariat individuel et salarié

Les associations, sociétés cotées, autorité de marché, intermédiaires financiers et, surtout, l'Etat doivent se mobiliser et travailler ensemble en vue de réaliser cet objectif. Reconnaissons-le sans geste fort de l'Etat, politique de relance de l'actionnariat individuel, de formation des ménages à la Bourse et à l'investissement, voire incitation fiscale, il est difficile d'imaginer un grand retour des particuliers à la Bourse.

 

Privatisations et PEA une entrée vers la Bourse ?

Les grandes vagues de privatisations des années 80 et 90 ainsi que le lancement du PEA ont généré un afflux massif vers la Bourse et les actions. Ainsi en 2009, La France dénombrait pas moins de 7,1 millions d'actionnaires individuels contre seulement 4,1 aujourd'hui. Mais ces arrivages massifs de nouveaux actionnaires sont-ils réellement souhaitables lorsqu'ils ne sont pas accompagnés d'une véritable communication pédagogique ? Sans formation, comment faire prendre conscience aux nouveaux entrants de leur statut d'actionnaire, de leurs droits mais aussi de leurs devoirs ?

 

Dans le cas des privatisations, certains ménages se sont retrouvés actionnaires sans même savoir ce qu'était une action. Ainsi, si un épargnant n'est pas à même de comprendre le fonctionnement des marchés financiers, il vendra ses titres dès les premiers frimas de la Bourse. Car être actionnaire ne consiste pas seulement à détenir une action pour percevoir un dividende et attendre la hausse du cours de Bourse ; la relation entre l'investisseur et son titre est bien plus complexe.

 

Des actionnaires avertis

La gestion d'un portefeuille réclame une initiation. Ainsi, un actionnaire doit être conscient du risque inhérent au placement action. Il ne doit jamais s'en remettre totalement aux conseils des intermédiaires financiers, si professionnels soient-ils. Il doit être apte à juger de la pertinence des conseils qui lui sont donnés. De la sélection au suivi de ses titres, la gestion d'un portefeuille est une activité qui prend du temps et se transforme souvent en passion.

 

Actionnaires, des investisseurs citoyens

De même choisir d'être actionnaire d'une société, c'est choisir de l'accompagner sur le long terme, de devenir un partenaire privilégié et de mieux connaitre sa mission, sa vision, ses objectifs... Cela va au-delà d'une simple analyse de chiffres ou de ratios car de nombreux éléments immatériels doivent-être pris en compte. Les actionnaires individuels se sont révélés des alliés fidèles particulièrement pendant la dernière crise ; tout au moins plus fidèle que les institutionnels. A cette occasion, ils ont pleinement joué leur rôle « d'investisseur citoyen », contribuant autant au financement des entreprises qu'au soutien de l'économie. En échange les sociétés leur doivent transparence et fiabilité dans la communication, notamment au travers d'outils simples tels que les lettres aux actionnaires, les formations à la Bourse, les clubs ou comités d'actionnaires, les visites de sites ou réunions d'actionnaires… Ce n'est pas la quantité d'informations données qui compte, mais la régularité et la fiabilité de cette information.

 

Un Livre Blanc pour la promotion de l'actionnariat individuel et salarié

Dans ce Livre Blanc, c'est ce rôle « d'investisseur citoyen », de « contributeur à l'économie française » que nous avons souhaité mettre en avant pour valoriser ce partenariat grand public-entreprise cotées. Piloté par Havas Worlwide Paris et InfoPro, l'organisateur du Salon Actionaria, cette réflexion réunissait un collège de 23 experts, tous spécialistes de l'actionnariat individuel ou salarié. Le livre blanc a été présenté lors du salon Actionaria, mais pour l'heure, aucun responsable politique n'a daigné en prendre connaissance. Gageons toutefois que devant les besoins en financement des entreprises françaises, l'Etat prendra conscience de la manne de financement que représentent les ménages et de l'opportunité d'avoir recours à eux.

 

  • Pour prendre connaissance du communiqué de presse du livre blanc, cliquez ici.
  • Pour  télécharger le livre blanc, cliquez ici.
  • Vous pouvez réagir et nous envoyer vos commentaires à l'adresse suivante : info@f2ic.fr

 

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie