Les matières premières une diversification à étudier ? commodities
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
Interview de Jacques Farine, cofondateur et gérant du site Commodesk : http://www.commodesk.com
Les matières premières une diversification à étudier ?
Ce thème d'investissement ayant un succès important auprès des investisseurs individuels, il était intéressant d'interroger Jacques Farine, fondateur du site www.commodesk.com, spécialiste de ce sujet.
Pourquoi avoir fondé un site d'information sur les matières premières ?

Les matières premières sont l'essence même de toute l'économie internationale : pétrole, blé, aluminium, zinc, gaz, soja… Compte tenu des mutations qui sont à l'œuvre, les professionnels et les particuliers cherchent à avoir une vision transversale et moyen terme, à prendre de la hauteur pour mieux anticiper.

 

Comment s'informer sur les matières premières, quels sont les média disponibles ?

On trouve aujourd'hui une multitude d'informations via notamment Internet. Le problème n'est donc pas quantitatif mais plutôt qualitatif. D'où provient l'information ? Est-elle vérifiée ? Est-elle indépendante, mise en perspective ?

Sur les matières premières, néanmoins, il y a peu de médias disponibles. Les médias traditionnels abordent l'information de façon parcellaire et les études spécialisées proviennent la plupart du temps des grands acteurs des filières, ce qui jette naturellement un doute sur l'objectivité de l'information.

Commodesk est un média totalement indépendant traitant simultanément de l'information de 32 matières premières, à un niveau international et de façon totalement transversale, c'est-à-dire à la fois en tenant compte en permanence des corrélations très étroites qui existent entre les différentes filières et en abordant l'actualité sur des aspects financiers mais également environnementaux, sociaux ou encore scientifique… Par ailleurs nous travaillons avec un réseau d'experts qui nous permet de croiser les informations et les analyses. Cette ligne éditoriale est tout à fait unique.

 

Les matières premières sont-elles un thème d'investissement qui intéresse les investisseurs individuels ?

Oui, de plus en plus. Les matières premières sont une classe d'actifs à part entière, une véritable alternative aux marchés actions, une opportunité de diversification de portefeuille. Par ailleurs, de nombreux produits financiers ont été développés, ils permettent de se positionner facilement sur ces marchés : ETF, OPCVM, Certificats, Warrants…

 

Qu'en est-il des investisseurs institutionnels ?

L'allocation d'actifs des investisseurs institutionnels dans les matières premières a augmenté ces dernières années. Certains observateurs évoquaient même il y a quelque temps une part de 15 %. Aujourd'hui, les règles prudentielles et les débats liés à la spéculation sur les marchés agricoles peuvent redéfinir la donne.

 

Les matières premières sont-elles victimes d'un phénomène de mode ou représentent-elles une véritable diversification de portefeuille ?

Les matières premières font l'objet d'une exposition médiatique importante, et à juste titre, que ce soit sur des questions fondamentales (épuisement des ressources, volatilité des prix et ses impacts, problèmes de récoltes…) ou parce qu'elles constituent des valeurs refuge pour les investisseurs.

Constituent-elles des opportunités de diversification de portefeuille ? Oui, sans aucun doute. Seulement, il importe de bien saisir les spécificités de ces marchés : corrélations, effets de change, saisonnalité, impact de la météo, facteurs politiques…

 

Investir sur les matières premières relève-t-il de la pure spéculation ou de l'investissement long terme ?

Tout dépend de l'investisseur et du mode d'investissement. Sur les matières premières comme sur les autres marchés, toutes les attitudes sont possibles.   

 

Quelle doit-être la place des matières premières dans le portefeuille d'un investisseur individuel ?

Là encore, cela résulte du profil de l'investisseur, de ses convictions et des produits utilisé. Définir cette part est une démarché individuelle qui relève par exemple d'un conseiller en gestion de portefeuille ou de patrimoine.

 

Comment un particulier peut-il intervenir sur les matières premières, via quel produit financier ?

Les particuliers peuvent difficilement intervenir directement sur les marchés Futures, qui demandent une connaissance approfondie et souvent des ressources financières importantes. En revanche, il est possible de se positionner sur les marchés de matières premières grâce à :

  • des actions de sociétés spécialisées
  • des fonds d'actions (énergie, or, agricole…)
  • des produits dérivés qui permettent de se positionner avec ou sans effet de levier sur la hausse ou la baisse d'une matière première ou sur des paniers. Là aussi, une bonne compréhension de ce qui détermine le cours et du fonctionnement des produits financiers utilisés est importante. Surtout dans le cas de produits à effet de levier.
  • des ETF ou trackers, ou encore des certificats qui reproduisent l'évolution d'une matière première.

 

Investir sur les matières premières est-il plus risqué que sur les actions ?

Encore une fois, tout dépend du produit financier et du comportement de l'investisseur.

Mais, fondamentalement, contrairement à une entreprise ou à un Etat, une matière première ne peut faire faillite !

 

Quelle offre proposez-vous aux particuliers via votre site internet http://www.commodesk.com ?

Commodesk propose une lecture quotidienne de l'économie internationale des matières premières. En d'autres termes, nous permettons à chacun d'avoir une vision globale et objective de l'actualité concernant les principaux produits agricoles, ceux liés à la production de l'énergie et ceux de l'industrie minière.

Nous ne donnons aucun conseil d'investissement, nous permettons aux lecteurs d'accéder à une véritable culture sur chacune des matière premières, et ainsi de se forger leurs propres convictions et d'anticiper les mouvements de marché selon l'actualité.

 

L'actualité fondamentale des matières premières que nous délivrons est très souvent en avance sur les marchés. Reste à utiliser cette opportunité !

 

 

Découvrez l'offre Commodesk pour les adhérents de la F2iC

 

-60 % RESERVÉ AUX MEMBRES DE LA F2IC !

 

Profitez d'une remise de 60 %, réservée aux adhérents de la F2IC et abonnez-vous pour 28 € / mois, soit 336 € par an.

Offre valable jusqu'au 5 novembre 2012

 

Pour en bénéficier, cliquez ici et remplissez tous les champs d'abonnement sans oublier de préciser, au moment du règlement, le Code de réduction : F2IC

 

 

Pour plus d'information, consultez le site http://www.commodesk.com ou contactez infos@commodesk.fr ou par téléphone 01 48 78 84 85.

 

 

 

 

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACTIONS AMF ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESMA EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie