F2IC Fédération des Investisseurs Individuels et des Clubs d'investissement
Créer votre espace | Mot de passe oublié ? Se connecter
 
CAP 8 848, un club virtuel qui vise haut
Correspondant-animateur de la F2iC à Marseille et ne trouvant pas sur place les profils pointus qu’il recherchait, Yves Terrin a recruté ses membres sur toute la France. Un processus difficile, parfois contraignant, mais finalement très enrichissant.

Boursier accompli, vous venez seulement maintenant de créer un club. Pourquoi ?

Quand vous êtes seul face à une décision d'investissement, vous avez beau bâtir tous les scénarios possibles, penser à toutes les possibilités, il n'y a personne pour vous apporter la contradiction. Quand la Fédération m'a proposé de devenir correspondant-animateur, l'idée a germé en moi d'en créer un. A force de rencontrer des clubs et des candidats clubistes, je me suis rendu compte que j'aurais beaucoup de mal à trouver sur place les profils de partenaires que je recherchais. Il fallait donc que j'élargisse mon champ d'investigation. D'où l'idée d'un club qui fonctionnerait grâce aux techniques modernes de communication.

 

Qu'aviez-vous en tête exactement ?

Pour moi, il était primordial de regrouper des gens motivés, d'expérience et psychologiquement solides. Je m'explique. J'avais besoin de partenaires qui géraient déjà eux-mêmes un portefeuille depuis plusieurs années ; qui avaient connu aussi bien des périodes d'euphorie boursière que les affres des krachs ; des gens qui avaient testé les CFD, le Forex et les options, qui s'intéressaient à l'analyste technique sans négliger les fondamentaux des marchés et des entreprises. Bref, des personnalités solides, capables de prendre des décisions froidement dans la tourmente.  Vous savez, des produits comme les CFD ont une utilité technique dans la gestion d'un portefeuille. Mais ils ont surtout une vertu fondamentale : ils vous renseignent sur le tempérament de la personne qui s'en sert. Et en matière d'investissement, le tempérament c'est tout aussi important que la compétence technique.

 

Et ces moutons à cinq pattes, vous les avez trouvés ?

Ça n'a pas été facile. Entre le moment où j'ai commencé à prospecter grâce à l'appui de la F2iC et le démarrage du compte que nous avons ouvert chez Bourse Direct, huit mois se sont écoulés. J'ai bâti un cahier des charges détaillé que la Fédération a diffusé et qui m'a permis de dégager une vingtaine de candidatures sérieuses pour aboutir à seulement trois recrutements. De mon côté, j'avais recruté deux autres membres dont un qui était avec moi au comité consultatif des actionnaires d'EDF. Aujourd'hui nous sommes donc six qui partageons la même passion et la même philosophie : trois en région parisienne, un à Toulouse, un à Digne et moi à Marseille. C'est un groupe très cohérent, aussi bien par l'expérience que nous avons des marchés que par nos âges qui vont de 45 à 56 ans.

 

Comment gérez-vous cette dispersion géographique ?

A l'occasion de mes démarches, j'étais entré en contact avec Gilles Cahn, président du Club Idéo (lire Inform@ctions n°53, avril 2013) qui m'a permis de gagner beaucoup de temps. C'est grâce à lui que j'ai découvert le système Hangout, téléchargeable gratuitement à partir de Google + qui permet d'avoir jusqu'à douze membres connectés en simultané avec partage d'écran. Chaque participant peut prendre la main et montrer aux autres des graphes, des tableaux, etc. Chacun peut commenter en direct.

 

Comment se passent vos réunions en pratique ?

Chaque lundi à 20h30, j'envoie une invitation à se connecter par l'intermédiaire de Google +. Une fois que tout le monde est là, la réunion commence ; elle va durer environ deux heures. Il faut bien ça car l'agenda est chargé. On commence par faire le point sur le portefeuille. J'affiche à l'écran toutes les valeurs que l'on détient et l'on regarde s'il y a lieu d'en vendre (à moins que l'ordre stop que l'on a placé par sécurité ait déjà été exécuté). Ensuite, le Trésorier orchestre la revue de toutes les valeurs que nous avons eues dans le passé et que nous avons vendues. Que fait-on ?  Faut-il se repositionner en fonction de l'évolution des fondamentaux ? Est-on sur un support technique solide?

Puis, on regarde celles que l'on a étudiées mais qui ne remplissaient pas tous nos critères de sélection. Enfin, la troisième étape consiste à étudier les propositions hebdomadaires de chacun. On n'a pas décidé de tenir ces réunions un lundi soir par hasard. Ça nous laisse le weekend pour analyser notre portefeuille personnel, décrypter les événements de la semaine écoulée, réfléchir et bâtir notre argumentation.

 

Parce que maintenant, la contradiction que vous cherchiez, vous l'avez ?

Oh que oui ! Il n'est pas question d'arriver les mains dans les poches avec des idées glanées le nez au vent. Quand vous avez à faire à des gens solides, qui ont eux –même leurs propres idées, vous avez intérêt à ce que les vôtres soient bien argumentées. Vous êtes obligé d'aller au fond des choses. Il faut aussi avoir une grande capacité d'écoute et savoir s'asseoir sur sa fierté personnelle. C'est dur mais très enrichissant. Il y a parmi nous un directeur de société internationale, un chef d'entreprise, un informaticien, d'anciens membres des forces armées, un ancien commandant de marine marchande bref des personnalités fortes, riches d'expériences multiples et variées. Nous avons l'envie et la volonté de nous améliorer, renforcer notre discipline, apprendre des autres, explorer de nouveaux modes opératoires, utiliser au mieux les outils dont nous disposons.

 

Justement, ce sont lesquels ?

On n'utilise pas tous les même et c'est indéniablement un plus. On est quatre à être équipés de la suite Waldata, les deux autres travaillant sur Isobourse.  L'un d'eux utilise en plus Equity GPS. Trois outils puissants mais aux approches différentes. Pour valider nos ordres, on essaie de trouver des points de similitude entre les différents systèmes afin de peaufiner nos points d'entrée. Ce n'est pas toujours facile. Waldata nous permet de bien identifier les phases de marché et d'anticiper les retournements de tendance. Les deux autres outils nous permettent davantage de conforter nos choix en validant les tendances de fond et leur suivi.

Il faut donc en permanence rester vigilant et réactif. Pour ne pas rendre au marché nos plus-values potentielles, on met des ordres stop suiveurs que l'on réexamine collégialement d'une semaine sur l'autre. C'est d'ailleurs une nécessité du fait de nos modes opératoires différents.

 

Pourquoi avez-vous autant de lignes ?

C'est un de nos membres qui nous a poussés dans cette voie-là. Ça ne me serait jamais venu à l'idée de passer des ordres de 500 €. Mais c'est une stratégie de diversification des risques qui en vaut une autre et j'avoue que c'est très confortable. On est beaucoup plus détendu. Ce qui ne nous empêche pas d'essayer plein de choses. On a participé à trois introductions – GTT, McPhy Energy et AwoX (on ne touche pas aux biotechs) – et, de manière générale, on essaie de n'avoir qu'une valeur par secteur. On tente de détecter celle qui a la meilleure force relative par rapport à l'indice ou son secteur tout en restant attentif aux fondamentaux.

 

Que vous disent ces outils sophistiqués pour 2014 ?

Pour les chartistes, la question est entendue : on est au plus haut et c'est un fait incontestable. Cependant pour moi, les outils c'est bien, Mario Draghi c'est mieux depuis l'été 2012 !

 En clair, il faut être prudent mais tout en restant raisonnablement investi sur le marché. D'ailleurs si on a appelé notre club Cap 8 848, c'est à la fois parce que c'est l'altitude de l'Everest et l'objectif que l'on fixe au CAC 40 dans les prochaines années… Bref, il faut viser haut.

 

Propos recueillis le 15 avril 2014 par Aldo Sicurani

 

Date de Création du club Janvier 2014
Président du club Yves Terrin
Nombre d'adhérents 6
Dépositaire Bourse Direct
Périodicité des réunions Tous les lundi soir à 20h30 par semaine
Versement Initial 2 000 €
Cotisation mensuelle 100 €
Nombre de lignes au 15/04/2014 17
Meilleurs opérations Quantel (+ 115 %), McPhy Energy (+ 23 %)
Plus mauvaises opérations Aucune grâce aux ordres stops
Valeur favorite Aucune "marotte" en particulier
Principales lignes Toutes nos lignes sont similaires avec des montants investis allant de 500 à 1 000 €

 

 

 
Mots clés
50 ans anniversaire WFI WFYI ACPR ACTIONS AMF ANALYSE ANALYSE FINANCIERE ASSEMBLEE GENERALE Actualités BANQUE DE FRANCE CAC 40 CAC40 CLIFF CLUB INVESTISSEMENT COMMUNIQUE DE PRESSE CROWDFUNDING CULTURE DEVELOPPEMENT DURABLE DIVIDENDES EDF ENTERNEXT EPARGNE EQUIPE ESG ESMA ETF EUROPE FISCALITE Formation François Fillon GESTION DE PORTEFEUILLE GRAND EMPRUNT GRAPHIQUE Grands Prix HYDRAULIQUE INTERNET INTERVIEW INVESTIR ISF ISR Inform@ctions Magazine Ministre des Finances NEXT20 NON COTE OAT OBLIGATIONS OCF OPA OPR PEA PEA PME PME PORTEFEUILLE POUVOIR Partenaire Presse Pédagogie REDACTION Rendez-vous Réunions d'actionnaires SUEZ ENVIRONNEMENT VALEURS MOYENNES VIVENDI WebTV Webzine actionnaire actionnaires actionnaires individuels analyse technique bonus bourse business angel certificat cinema clubiste finance guide investissement investisseur laskine lexique boursier opcvm partenaires presse financière produits derives quizz boursier retraite sociétés cotées économie